Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 12/13/2017 in all areas

  1. 21 points
    La plupart d'entre vous ici avez probablement joué à l'un ou tous ces jeux ci-dessous... ... mais combien parmi vous étiez aux JAB 2017 pour découvrir et jouer à ces mêmes jeux, 3 mois avant que tout le monde ne commence à en parler dans la communauté ludique?!! Voilà la mission que je m'efforce d'accomplir chaque année pour vous messieurs dames; et ce, depuis maintenant 10 ans . Les habitués, vous connaissez la rengaine. Les nouveaux, sachez que depuis 10 ans, j'apporte plus de 25 nouveautés ludiques aux JAB : certaines sont toutes fraîches et viennent de partout dans le monde, d'autres peuvent dater de six mois mais sont injustement passées inaperçues; d'autres encore ne vont apparaître que dans quelques mois au moment d'écrire ces lignes. Dans tous les cas, il sera vraiment exceptionnel de les trouver au Québec au moment où les JAB se tiendront. Vous pourrez donc y jouer en exclusivité. Ces nouveautés sont toujours annoncées ici au compte-goutte pendant une dizaine de jours. C'est parti. Catégorie : Pleins feux sur Wolfgang Warsch "C'est qui ça... Wolfgang Warsch?!?" vous demandez-vous probablement... n'est-ce pas?! C'est un nouveau venu dans le paysage ludique. Enfin, pas tant, puisque ses jeux sont publiés depuis 2016 déjà. Mais là, en ce début de 2018, cet auteur autrichien est plutôt en feu. Pas moins de 4 jeux portant sa griffe viennent de sortir sur le marchée Européen dans les deux derniers mois. Vous pourrez jouer à 3 d'entre eux (ses trois meilleurs à mon avis) si vous venez aux JAB cette année. Monsieur Warsch fait plutôt dans le familial quand il crée. Mais il sait aussi faire des jeux qui, à coup sûr, vont faire parler... The Mind The Mind n'est pas encore arrivé en Amérique du Nord au moment d'écrire ces lignes et déjà il est dans la "hotness" du site Boardgamegeek. On ne parle pourtant pas ici d'un jeu qui flash avec ses grosses figurines comme Rising Sun ni d'un gros jeu calculatoire comme un nouveau Lacerda. Oh non. The Mind est tout le contraire de ce qu'on voit habituellement dans la "hotness". C'est un tout petit jeu de cartes coopératif qui semble être la version 2.0 de The Game (dont l'auteur n'est pas le même). Comme son aïeul, les joueurs doivent poser des cartes numérotées en ordre ascendant mais là s'arrête la comparaison. The Mind va beaucoup plus loin en fait. Si Les Chevaliers de la Table Ronde était le premier jeu coopératif à inclure un traître en 2005, Burg-Ritter le premier à user de dextérité en 2007, Space Alert le premier à jouer en temps réèl en 2008 et Hanabi le premier à jouer avec les informations visibles aux partenaires seulement en 2010, The Mind repousse une fois de plus les limites du genre en étant le tout premier jeu coopératif où pas la moindre parole n'est permise autour de la table! Tout ici, absolument tout, se joue silencieusement, par instinct, uniquement en s'échangeant des regards : de la carte que vous choisissez de jouer jusqu'au moment où vous décidez de la jouer. Difficile de forcer la confiance coopérative plus que ça! Ganz Schön Clever (Vraiment très malin) Les jeux jetables n'ont jamais été si à la mode et ça inclut tous les descendants de Yum/Yathzee, où on lance des dés et l'on choisit où écrire le résultat retenu sur notre petite grille personnelle. Ces dernières années nous avons eu des jeux comme Saint-Malo, Qwixx, Dice Stars, Rolling Japan/America et Noch Mal qui montrèrent tour à tour le succès considérable du genre. Qwixx s'est même rendu en finale pour le Spiel des Jahres en 2013. Wolfgang Warsch a décidé de faire sa version d'un tel jeu pour les joueurs passionnés. Si le concept reste très simple, les choix à faire avec vos dés sont très cornéliens dans Ganz Schön Clever. À commencer par le joueur actif qui lance les six dés à son tour : il pourra en prendre trois au bout de trois lancers (1 par lancer) mais devra écarter tous ceux qu'il n'a pas pris (et les offrir aux autres joueurs) si ces derniers affichent un numéro plus petit que le dé qu'il a sélectionné après un lancer. Et bien sûr, généralement plus le chiffre est haut, plus c'est tentant de le prendre. Mais l'auteur en rajoute sur les décisions à prendre : chaque couleur de dé est associée à une zone de la même couleur sur votre petit tableau; et chacune de ces zones fonctionne avec des règles différentes pour marquer des points quand on sélectionne les dés correspondants. Mais attendez... je ne vous ai même pas parlé des règles qui vous permettent d'utiliser les dés sélectionnés par les autres joueurs... C'est de la gestion de risque musclée à laquelle on à affaire ici... Die Quacksalber von Quedlinburg (Les charlatans de Quedlinburg) Et parlant de gestion de risque, avec Die Quacksalber von Quedlinburg, Wolfgang Warsch nous présente un jeu qui mêle cette mécanique avec la gestion de potentiel (deck building, bag building, dice builiding, pool building). Pour ceux qui les connaissent, Can't Stop et Orléans auraient pu être les parents de Die Quacksalber von Quedlinburg, car c'est pas mal le mélange de ces deux jeux qu'on obtient à la base ici. Chaque joueur incarne un "faiseur d'élixir miraculeuse" qui doit prospérer au moyen âge à Quedlinburg (ville allemande où fut couronné le premier roi germanique de l'histoire en l'an 919, première ville à avoir été capitale de l'Allemagne et site du patrimoine mondial déclaré par l'UNESCO en 1994). Chacun aura un sac où une dizaine d'ingrédients (jetons) arborant différentes valeurs et couleurs seront mélangés et pigés un à la fois pour être placés en spirale dans son chaudron; et ce dans le but de créer des potions magiques. On pourra piger autant d'ingrédients qu'on le désire durant son tour mais il faudra tôt ou tard s'arrêter si l'on ne veut pas que son chaudron explose : ce qui peut arriver si la valeur de sept ou plus est atteinte en additionnant les ingrédients blancs (pois) pigés. Si tel est le cas, le joueur au chaudron explosé ne pourra bénéficier que d'un seul des deux bonus de fin de tour : acheter un nouvel ingrédient à mettre dans son sac ou marquer des points de victoire correspondant à la position de son dernier ingrédient dans la chaudron. Bien sûr, comme dans tout bon jeu de gestion de potentiel, les nouveaux ingrédients que vous achèterez vous permettront d'activer des habilités spéciales durant votre tour. Le plus grand charlatan sera déclaré vainqueur après neuf rondes.
  2. 17 points
    Comet

    Decrypto

    Un petit suivi... Nous avons récemment signé notre 24e pays, Brésil! Je crois bien que Decrypto est le jeu d'origine québécoise se retrouvant dans le plus grand nombre de pays! Et les gars de Shut up & Sit down viennent d'en faire une critique juste malade! "Decrypto me rappelle la mission que nous nous sommes donnée en commençant Shut Up & Sit Down: persuader les gens que quelques pièces de carton pouvaient faire jaillir la magie et la grandeur". https://www.shutupandsitdown.com/review-decrypto/
  3. 15 points
    chucklinus

    Lot Mémoire 44 / Memoir' 44

  4. 14 points
    Hibou77

    Jeux joués avril 2018

    Mes JAB Lévis, Vendredi, 17h. Nous partons le coeur léger et le valise pleine puis mettons le cap sur Chertsey. À bord se trouvent Chucklinus (Chuck) et Dubejeff (Jeff) qui n'en sont pas à leurs premiers JAB. Se trouvent également à bord, respectivement dans le coffre à gant et dans la valise, Empyrium (Dan) et moi-même (Jo) qui en sommes à notre première expérience. On s'arrête en chemin dans une beignerie à l'ancienne pour se ramasser quelques sacs de beignets aux patates, parce que, de un, jouer demande de bonnes réserves d'énergie et, de deux, c'est paraît-il un arrêt obligé. Puis, quelques temps après avoir traversé la région de Rawdon (où on retrouve une moyenne de 2 garages par habitant), nous négocions quelques courbes serrées pour finalement déboucher sur le site du camp. Apparté : Les dortoirs sont placardés d'avertissements nous enjoignant de ne pas aller se promener sur le lac. À la vue de la neige ondulant sur le dit lac, j'estimai prudent d'écouter le conseil. Anyway, ce n'est pas parce qu'on est en nature qu'on est là pour la nature ! Vendredi soir Avec l'heure tardive et la fatigue du voyage, on décide de jouer à quelques jeux dont on maîtrise déjà les règles. On commence par une partie de Russian Railroads dans laquelle Chuck et Dan se livrent une furieuse bataille pour la première position (ce qui deviendra un thème récurrent de la fin de semaine). On enchaîne ensuite avec une petite partie, très serrée de Bruges qui persiste dans mon Top-3 malgré les années qui passent. S'en suit 2 parties de Dominion (base) qui reste un classique aussi agréable que rapide à jouer. On termine la soirée avec Looney Quest, un jeu que je découvrais avec crainte, vu mes aptitudes légendaires de maniement de crayon (Spoilers : je survécu) Après, une bonne nuit de sommeil, nous nous réveillons frais et dispos avant les 7h du matin. Par "bonne nuit de sommeil", j'entends bien sûr par là qu'on passe globalement une nuit difficile dû à un mélange d'apprivoisement des matelas de camp et des histoires de clown psychopathe à Dan. Apparté : Bien que j'ai passé la fin de semaine à jouer avec les même joueurs, j'ai quand même pu me promener autour et, grâce aux name tags, mettre des faces sur plusieurs dragons. En passant, vous êtes tous plus beaux que je ne l'imaginais. J'aimerais en profiter pour saluer les sympatiques LucRivNor et Stromgol avec qui j'ai eu la chance de faire connaissance. Samedi Ça fait quelques années que je passe des commentaires acerbes sur les jeux de Splotter : l'allure prototype, le coût exorbitant et le gameplay rébarbatif. J'ai donc pensé que d'enfin essayer un de leurs jeux ne ferait pas de mal à ma crédibilité. C'est donc ainsi que Dan et moi-même furent introduits à Food Chain Magnate. Et par "introduits", je veux bien sûr dire qu'on se l'est fait rentrer solide, Chuck terminant avec autant de points que les 3 autres joueurs réunis. Je repars, un peu déçu que ma stratégie de restaurant Hooters n'ait pas fonctionnée : un savante combinaison de managers à plusieurs sluts (oui, c'est un jeu de mot de mauvais goût) et d'une dizaine de waitresses à 5$. Je dois aussi me rétracter à propos des jeux de Splotter, le graphisme est peut-être ordinaire, mais les tuiles, les tokens et les cartes sont de qualité. Par contre, pour ce qui est du coût et du gameplay, ça tient toujours Avant d'aller diner, on découvre une nouveauté récente d'un des designers invités (Bruno Cathala) : Micropolis. LucRivNor et David (?) se joignent à nous pour la partie. Très bon jeu que je me suis procuré immédiatement après à l'Entre-Jeux. De bons jeux qui se jouent à 6 joueurs en 1/2 heure, ça court par les rues. Ça rappelle vaguement Kingdomino / le Petit Prince pour le placement de tuiles et Century/Majesty pour leur acquisition (et c'est meilleur que ces quatres jeux). Ce ne serait aucunement surprenant qu'il se retrouve en nomination pour le prochain SdJ. Repassant par la zone ÎLO307 en revenant de diner, on s'arrête pour essayer le prototype final de 7 Wonders : Armada. Un certain Antoine Bauza (sais pas c'est qui) se joint à nous. On joue avec un deck de cartes sleevées à 20% ce qui fait capoter Dan et bien rigoler les autres. C'est pas mal bon comme extension. Côté ajout de complexité, c'est un peu au niveau de Leaders ou Cities, mais ça n'alourdit pas le jeu comme Babel. En bref, ça ajoute un board avec 4 tracks (rouge, jaune, verte, bleue) et chaque fois qu'on joue une carte de ces couleurs, on peut avancer son petit bateau d'une case sur la track correspondante (à condition d'avoir les ressources indiquées). Chaque case donne un petit bonus. L'extension introduit aussi un élément de guerre maritime (une guerre globale entre tous les joueurs en fin de round). La stratégie d'Antoine nous laisse une forte impression, terminant en deuxième position sans avoir joué une seule carte brune ou grise. Plus tard, mes trois compères entreprennent une seconde partie de Food Chain Magnate. Je reste à l'écart, ayant réalisé que ce jeu était trop interactif à mon goût. J'en profite pour lire les règles de Covert, un jeu qui m'intriguait depuis quelques temps. Les gars passent au travers de leur FCM à la vitesse "Jeff" et sont prêts à s'embarquer dans Covert moins d'une heure plus tard. Pour l'histoire, Covert entrera dans la fameuse catégorie du "Je suis content de l'avoir essayé, mais c'est pas un jeu que j'achèterais." Ensuite, il faut mentionner que la première chose que je voulais faire en arrivant au JAB était d'aller mettre un billet dans la cruche pour le kit du parfait jabeux, histoire de fermer la gueule au Gourou qui disait que les levés de fond pour le forum des dragons ne rapportaient jamais autant que prévu Et ce qui devait arriver arriva et comme une fois tous les vingt ans, un tirage au sort me fut favorable et je gagnai le kit ! Gros merci d'ailleurs aux organisateurs, Fannie, Julie et Pat dont la magnifique photo encadrée orne désormais une de mes Kallax. Apparté : La prochaine fois qu'on va au JAB, il faut prévoir plus d'espace parce qu'avec les jeux que je me suis procuré à l'Entre-Jeux et au Jabazar, la seule chose que j'avais en tête en retournant à ma place avec la valise du jabeux, c'était "Comment on va faire pour tout rentrer ça dans le coffre ?" On participe ensuite au Quiz de Zendor où l'on s'en tire avec une honorable troisième position, un point derrière la deuxième position mais une dizaine (!) de points derrière la gang de La Revanche et leur victoire sans équivoque ! Apparté : Dû à la présence d'invités de marque d'outre-mer, les organisateurs avaient fait mention de leur souhait que le costume choisi pour Zendor soit plus présentable que celui de l'an passé. Pour avoir vu le video de 2017 et ayant pu comparer avec celui de cette année, je ne suis pas sûr qu'on puisse dire "mission accomplie" En soirée, Chuck et moi essayons Dropmix. Ça peut être (borderline) qualifié de jeu de société, mais c'est une excellent distraction. Si le prix du jeu et des packs de cartes additionnelles était un peu moins élevé, ce serait un achat assuré qui sortirait automatiquement à n'importe quel party de famille. On s'en va ensuite retrouver Dan et Jeff (qui vient de se tapper les règles de Civilization New Dawn). L'explication des règles me fait un peu saigner du nez, mais après quelques tours de jeu, je m'y retrouve et j'ai bien apprécié ce jeu. Seule critique partagée : le end-game qui semble un peu "swingy", mais c'est peut-être seulement un manque d'expérience de notre part. Apparté : La soupe à l'oignon, c'est un piège. Elle est super bonne, mais... enfin bref, désolé pour l'ambiance en soirée. On termine la soirée avec un Queendomino (que je voulais essayer) pour comparer avec Kingdomino. Pas mal du tout ! Désirant reprendre un peu de sommeil, Dan et moi regagnons notre antre, laissant Chuck et Jeff terminer leur soirée avec un Clank. Dimanche Après une bonne nuit de sommeil et une douche à la thermie sinusoïdale, je suis prêt à entamer le dernier droit de la fin de semaine. On commence solide avec Dan qui nous montre Feast for Odin, que tout le monde apprécie, entrecoupé du Brunch, que tout le monde apprécie également. Apparté : Les J.A.B. portent bien leur nom parce que c'est les trois choses qu'on y fait : Jouer, Asseyer de dormir et Bouffer. Avant de partir, on enchaîne quelques parties de Fantasy Realms et de Las Vegas, de bon petits fillers qui nous permettent de se reposer un peu le cerveau. Sur le retour, Chuck s'arrête de nouveau à la beignerie, supposément pour ramener un sac de beignets pour sa famille. Mais on se doute bien qu'ils n'en ont jamais vu la couleur. Jeff, Dan et moi repartons également, par pure solidarité, avec quelques sacs... Ce n'est pas commun de dire cela, mais après trois jours passés assis sur des bancs de bois, le départ nous a fait apprécié le confort insoupçonné des bancs de char Bref, une fin de semaine géniale et je serai assurément de retour l'an prochain ! Ce compte rendu ne serait pas complet sans une petite photo de groupe que voici. Apparté : Ne vous inquiétez pas les gars; s'il y a bien une chose que Clark Kent m'a appris, c'est que personne ne pourra découvrir vos identités réelles à partir de cette photo.
  5. 13 points
    Tifanny

    Le "kit" est de retour au JAB!

    L'an dernier nous avons amasser près de 1000$ avec le "kit". La moitié pour l'organisation des JAB et l'autre moitié à la bibliothèque Gisèle Paré de Ste-Julienne (sous forme de jeux afin de créer une ludothèque). Merci encore une fois à tout ceux et celles qui ont participé à l'achat de billet. Cette année encore le "Kit du Parfait Jabbeux" reviendra Suite au Sujet; "Nouveau forum" sur les Dragons et après avoir contacté le Gourou, nous sommes heureux de vous annoncer que la moitié des $$$ amassés cette année irons au forum des Dragons Nocturnes. Comme je l'ai mentionnée au Gourou; " Ils nous ferait plaisir de contribuer à l'amélioration et au maintien d'un excellent forum que nous utilisons régulièrement pour faire la promotion des JAB. Ce n'est pas grand chose mais c'est mieux que rien".
  6. 12 points
    Catégorie : Quand le vétéran se fait léger Les auteurs des nouveautés de cette catégorie ne sont pas des amateurs. Tout le contraire en fait. Ils ont maintes fois par le passé prouvé qu'ils peuvent faire éditer des succès solides, tant pour le grand public que pour les passionnés. Mais cette fois-ci par compte, ils ont opté pour la séduction des joueurs de la première catégorie. Mercado Au tour de Rüdiger Dorn (Goa, Istanbul, Las Vegas, Karuba) de faire dans la gestion de potentiel. Mercado vous mettra dans la peau de riches bourgeois voulant montrer qu'ils ont de l'argent. Vous allez donc littéralement le faire avec une bourse pleine de pièces de monnaies de laquelle vous en pigerez trois par tour. Ces pièces de monnaies pourront être d'or, d'argent, de cuivre, turquoise, noire (fausse pièces) ou blanches (jokers). Elles seront ensuite placées à côté de bien luxueux présentés au marché dans le but d'atteindre éventuellement leurs prix d'achat avant les autres joueurs, et ainsi récolter les éventuels effets et points de prestiges provoqués. Vos pièces dépensées ne reviendront pas dans votre sac; celles des autres joueurs n'ayant pas atteint le prix d'achat avant vous, oui. Si vous voulez ravoir vos pièces dépensées dans votre sac, il faudra passer un tour pour le faire. La Guerre des Boutons Il nous a habitué surtout à des perles pour joueurs passionnées comme Hansa Teutonica, Kogge, Firenze et The Staufer Dynasty. Mais Andreas Steding peut faire aussi dans le jeu un peu plus léger comme il le montre ici avec La Guerre des Boutons. Assez fort aussi pour bien marier ses thèmes à des mécaniques souvent astucieuses, Steding montre également très bien avec cette nouveauté qu'il affectionne le roman de Louis Pergaud donnant son titre au jeu. Les détails sont tous là : vers la fin de XIXe siècle, dans la campagne franc-comtoise, on incarne une bande de gamins qui font l'école buissonnière pour se livrer une guerre de gangs afin de récolter la récompense ultime : des boutons! Pour ceux et celles qui ne connaissent pas le classique de la littérature française qui sert de thème au jeu, sachez que notre célèbre Guerre des Tuques s'en est très inspiré. La Guerre des Boutons est un jeu de développement de la même lignée que Kingsburg, Alien Frontiers, Troyes et Les voyages de Marco Polo. On y fait donc de la pose d'ouvriers sous forme de dés et les actions que l'on peut faire serviront non seulement à gagner des boutons et construire sa cabane (but ultime) mais aussi à embêter vicieusement les autres joueurs. C'est une guerre après tout!
  7. 12 points
    Catégorie : Tout vient à point à qui sait attendre Pour une raison ou pour une autre (mais plus souvent à cause des éditeurs qui parlent plus fort que les autres et qui prennent toute la place pour dire aux joueurs "achetez mon jeu même si y est poche!"), les deux nouveautés de cette catégorie sont un peu passées sous les radars de ce côté-ci de l'Atlantique depuis leur parution à Essen 2017. C'est d'une part un peu triste car elles sont très ingénieuses et sortent des sentiers battus. C'est d'autre part ironique du fait qu'elles doivent se faire attendre plus longtemps pour se faire connaître alors que le temps lui-même (et sa gestion surtout) est au coeur de leurs mécaniques! Time Arena Vous avez peut-être déjà vu des tournois d'Echecs où chaque joueur doit activer le chronomètre de son adversaire une fois son tour terminé, et ce, afin de le forcer à jouer rapidement sous peine d'être éliminé si son temps est écoulé? C'est le même principe qui s'applique dans Time Arena. Chaque joueur aura effectivement pas plus de cinq minutes dans la partie pour déployer ses stratégies et amener ses combattants (certains avec habiletés spéciales) de l'autre côté de l'arène et détruire le mur adverse. Mais il y a plus que ça. Le temps sera aussi compté chaque fois que l'un de vos combattants sera éliminé... puisque qu'il ne sera pas éliminé! Il sera plutôt KO pour un temps : le temps que son sablier respectif puisse avoir écoulé tout son sable. Après quoi, vous pourrez le faire revenir en jeu plus tard. A Tale of Pirates A Tale of Pirates nous vient de trois auteurs : le duo dannois Granerud et Pedersen qui nous ont donné le très bon 13 Days : The Cuban Missile Crisis ainsi que Daniele Tascini; soit l'un des deux cerveaux derrière Tzolk'in et Les Voyages de Marco Polo. On devrait donc avoir quelque chose de bien en principe! A Tale of Pirates utilise, comme Time Arena, une application pour afficher le temps de jeu ainsi que des sabliers à gérer. Mais c'est d'un tout autre jeu dont on parle ici. D'abord A Tale of Pirates est coopératif, chaque joueur incarnant cette fois un pirate qui doit faire face aux aventures vécues dans un bateau partagé avec ses camarades. Ensuite, les sabliers sont ici encore plus cruciaux puisqu'ils sont les pions que les joueurs contrôlent : quand un joueur fait une action avec son pion dans le bateau, il le retourne et ne pourra effectuer cette action et s'en servir à nouveau qu'une fois le sable écoulé. Enfin, l'application elle-même fera beaucoup plus que vous indiquer simplement le temps restant. Elle sera liée au scénario que vous aurez choisi et vous avertira de tout ce qui se passe durant votre partie en plus de vous expliquer les règles spéciales, la mise en place et les éléments à connaître.
  8. 11 points
    OYÉ OYÉ OYÉ..... La Foire du Jeu de Longueuil est de retour! Nous sommes très heureux d'organiser ce grand rendez-vous ludique. Depuis 2013, c'est plus de 250 personnes par année qui partagent leur passion pour les jeux de société. Nous sommes toujours impressionnés par la qualité des participants et l'ambiance festive qui se dégage pendant le weekend. Que vous soyez un joueur débutant ou un stratège calculateur, vous aurez du plaisir cet automne à Longueuil. La 6e édition se déroulera, comme le veut la tradition, le weekend suivant la fête du travail. C'est-à-dire: les 7, 8 et 9 septembre 2018 à l'école secondaire Gérard-Filion. Comme pour l'école québécoise, nous poursuivons une triple mission: Organiser un événement à la fois simple et efficace; Mettre l'emphase sur l'intégration de nouveaux joueurs au sein de notre grande famille ludique; Participer au financement d'activités pour les élèves de l'école Gérard-Filion, un milieu défavorisé, mais riche du potentiel de ses jeunes! Venez vous amuser avec nous!
  9. 11 points
    jvallerand

    Palmarès 2018

    Bonjour les ti-namis! C'est ce temps-ci de l'année, avec la fin des classes, l'ouverture des terasses et les annonces de sortie de jeu que OMG JE PEUX PAS MANQUER ÇA QU'EST-CE QUE JE VAIS DEVENIR SI JE RÉUSSIS PAS À EN AVOIR UNE COPIE!? Bref, c'est le temps de commencer le ramassage de vos top 30 pour le Palmarès 2018 des Dragons! Que vous soyez joueurs depuis toujours, ou encore depuis quelques semaines, faites une liste de vos 30 jeux préférés, dans l'ordre, et envoyez les moi par MP ou par courriel (au jovallerand @ gmail . com, en précisant votre nom d'utilisateur sur le forum). Si vous avez moins de 30 jeux sur votre liste, c'est pas grave. Si vous en avez plus que 30, là c'est problématique. Dates: Je ramasse les listes jusqu'au 31 juillet, et je compile. À partir du 1er août, je présente un jeu par jour. Premièrement, je veux préciser que, suite à la situation de l'an passée, j'ai discuté avec Wolftruck pour m'assurer qu'il ne voulait pas reprendre son poste. Deuxièmement, je vous répète certaines des règles que nous avons convenu l'an passé: On ne publie pas nos listes personnelles avant la fin de la période de remise, afin de ne pas impacter le vote des autres. Les "spinoffs" seront considéré comme leur jeu "parent" (e.g. Codenames Pictures sera considéré comme Codenames, Aventuriers du Rail: Europe comme AdR, etc...) Les séries de jeux, notamment de type "Escape Room", seront considérés en tant que série, et non pas par titre individuel (i.e. il faut nommer EXIT, plutôt que EXIT: Le château de Grand Papa Bi) Les différentes version de Civilization seront comptabilisés séparément, et il est donc demandé que vous précisiez dans ce cas de quelle version il s'agit Pandémie, Pandémie Legacy Saison 1, et Pandémie Legacy Saison 2, seront considérés comme trois entités séparées. Ce sera la même chose pour RISK et RISK Legacy, mais j'ai moins l'impression que cette spécificité soit nécessaire... Troisièmement, certains l'an dernier m'ont demandé la "mise en page" la plus simple pour moi, donc je partage ici: s'il vous plaît, éviter de mettre vos numéros de position devant le nom du jeu. Le mieux que j'ai reçu l'an dernier ressemblait à ceci: Comme ça, il est clair pour moi dans quel ordre va votre liste, mais je n'ai quand même pas besoin d'enlever tous les numéros à la main avant de les mettre dans mon chiffrier. On s'entend, je prends toutes les listes peu importe le formattage, mais comme ça c'est beaucoup plus simple pour moi à traiter. Merci! Quatrèmement, Wolftruck avait l'habitude d'ajouter une deuxième liste "on the side", mais j'avoue qu'avec la quantité de top 10 qui sont passés dans les derniers mois, je ne trouve pas de liste de jeux qui pourrait faire original. Par contre, je vous propose ceci: pour voir à quel point la communauté Dragonienne se ressemble sur d'autres points que les jeux, je ferai aussi la compilation de vos top 10 FILMS PRÉFÉRÉS. Encore une fois, ce n'est pas obligatoire, et comme pour le top 30, j'accepte aussi les listes incomplètes. Cinquièmement, j'ai ajouté un sondage pour avoir votre avis sur un truc: en plus du résumé écrit quotidien, je veux avoir le pouls du forum à l'idée que moi, Yanitzch et James fassions un (des?) vidéos pour Les Dés-Joués, notre minuscule chaîne YouTube, discutant de ces choix, un peu comme ce que le Dice Tower fait avec le People's Choice. En fait, exactement comme ce qu'eux font, mais en français. Je ne veux pas repartir le débat de la production de contenu sur une autre plateforme ici, alors j'espère que ça se limite à répondre au sondage, mais on se pliera à ces résultats. Sur ce, je vous souhaite à tous un très bon été!
  10. 11 points
    Tifanny

    Nouveau forum!

    Bravo à toute l'équipe pour le nouveau forum. En passant, ne vous en faites pas, on s'habitue aux changements et il y a des changements plus difficile à vivre dans la vie que la nouvelle mouture d'un forum de discussion.
  11. 11 points
    C'est bizarre, j'ai toujours cru que les biens essentiels n'étaient pas taxables...
  12. 11 points
    MadMax

    Nouveau forum!

    Ok seul petit point qui me gosse, les like sont anonymes... why? J'aime savoir qui like mes posts.
  13. 10 points
    rainmight

    Pour les coureux de rabais !

    Non. Oh god non. Nenenenon. Vade retro Satana !
  14. 10 points
    Petrograd Leningrad St-Petersburg
  15. 10 points
    Empyrium

    Le fameux azul? Sagrada?

    Pas compliqué, débarasse toi d'un de tes 39 jeux, et achète les deux.
  16. 10 points
    Salut les dragons! Bon je sais on a déjà eu des conflits sur le self promoting pour des vidéos et articles et blablabla. Mais je veux vous partager des entrevues que j'ai fait avec Bruno Cathala, Ludovic Maublanc et Antoine Bauza. Je le fais ici parce que je pense que ça peut intéresser plusieurs personnes et créer des sujets de discussions intéressants qu'on peut avoir sur le forum. Mon but n'est donc pas de faire du click baith ou d avoir full views (autrement les questions seraient pas dans la description). J'ai vraiment juste envie de vous partager l'entretien avec ces auteurs qui fut d'ailleurs fort intéressant. Je partagerais même si ce n'était pas moi qui l'avait fait. Oui il y a une bannière d une boutique et oui il y a une entente avec eux. Mais vous allez vite voir que la vidéo est dirigée pour la promotion (altruiste et désintéressée) du JAB (et non pas d'argent de leur part; je le fais parce que je trippe VRAIMENT sur l'événement) et sur les auteurs, leur parcours et leur opinion sur différents trucs. Si par contre cela vous cause problème que je le fasse, laissez moi savoir ^^
  17. 10 points
    Jungle Jim

    Mon jeu préféré des JAB

    Boardgamegeek finit par rattraper les JAB avec deux semaines de retard. Ce matin dans "the hotness", il y a a Die Quacksalber, The Mind et Heaven & Ale dans le top 10. Je vous dit qu'on est chanceux et branchés!
  18. 10 points
    PAPPY

    J'ai peut-être changé

    Tu n'es pas tout seul Paul. Je trouve qu'il y a trop de nouveautés qui sortent. On ne joue que 2 ou 3 parties d'un jeu avant de passer à autre chose. Je regarde ma collection et souvent, j'ai beaucoup plus envie de jouer à mes "vieilleries" (Amun Re, Die Macher, Caylus, etc ). Même si on trouve que les mécaniques des jeux récent sont plus épurées, les vieux jeux jouissent de rééditions à grands prix. Ils ne sont donc pas si mauvais. Je réclame plus de parties de ces jeux qui m'ont ramené au hobby depuis plus de 10 ans maintenant.
  19. 10 points
    Alien

    Nouveau forum!

    +1 J'ai un forum québécois complètement gratuit que je visite à tous les jours. Il peut bien être de la couleur que vous voulez.
  20. 10 points
  21. 9 points
    Hibou77

    Nouveautés : Tops et Flops

    En tant que célèbre critique de renomée municipale, j'ai pensé que vous aimeriez avoir mon opinion sur les nouveautés que j'ai jouées depuis l'an passé. Ça pourra intéresser le monde qui ont des goûts semblables aux miens. J'y vais donc avec les nouveautés éditées en 2017/2018 que j'ai eu la chance (ou pas) d'essayer, avec en bonus, un point positif et négatif pour chacun. Excellents Jeux -Codename Duet : (+)Codenames à 2 ! (-)Les mots sont globablement moins versatiles que dans le jeu original. -Rajas of the Ganges : (+)Simplement plaisant et fluide à jouer. (-)Le graphisme du plateau est chargé. -Pulsar : (+)Si Feld faisait un jeu dans l'espace. (-)Rien. -Santa Maria : (+)Mécanisme d'activation de tuiles par rangée ou colonne super intéressant. (-)Les bateaux semblent essentiels. -Decrypto : (+)Une bonne alternative à Codename. (-)J'aime pas toute l'écriture requise. -Valetta : (+)Un bon euro streamliné. (-)Les cartes bleues ne scalent pas super bien en fonction du nombre de joueurs. -Harvest : (+)Un gros euro avec la durée d'un filler. (-)La beauté du look cartoony est discutable. Bons jeux -Azul : (+)Accessible et rapide. (-)Ça suck de perdre des points pour les tuiles qu'on ne peut pas placer dans notre tableau. -Rising Sun : (+)Un Blood Rage un peu moins simpliste. (-)Ça devient éreintant de compter la force de chaque joueur sur un territoire avec tous les monstres et les cartes spéciales en jeu. -Clans of Caledonia : (+)Si Terra Mystica avait été un jeu de gestion de ressources. (-)Décisions intéressantes mais facteur d'excitation manquant. -Sagrada : (+)Bonne rejouabilité. (-)C'est très abstrait. -Century Spice Road : (+)Si Mac Gerdts faisait un filler. (-)L'aspect course vers les meilleures cartes à points. -Ethnos : (+)Parties différentes selon les races choisies (-)Ça devient un peu random à partir du moment où il n'y a plus de cartes face-up disponibles. -The Quest for El Dorado : (+)Knizia fait un jeu thématique ! (-)Problème de runaway leader (les parties sont rarement serrées). -Heaven & Ale : (+)Track d'action et aspect spatial du placement de tuiles intéressants. (-)Trop calculatoire. -Queendomino : (+)En combinant avec Kingdomino on peut faire du 7x7 à 4 joueurs. (-)Trop complexe pour le grand public, trop simple pour les gamers. -Altiplano : (+)Thème cool. (-)Comparé à Orléans, remplir sa réserve est pas mal moins intéressant que d'envoyer du monde au council. -Yamatai : (+)Beau design à la Cathala. (-)Le jeu semble se décider sur les cartes de pouvoir. -Bunny Kingdom : (+)Reprend et améliore le concept d'Adventure Land. (-)Long comptage de points à la fin. -Thunderstone Quest : (+)Quelques ajouts bienvenus à Thunderstone (ville, dongeon). (-)Les ajouts ne justifient pas le prix de l'upgrade. -Sid Meier's Civilization A New Dawn : (+)Le concept de la barre d'action. (-)La méthode archaique de résolution des combats (dés). -Sentient : (+)J'aime la planification nécessaire. (-)Trop long pour un filler. -Transatlantic : (+)Si Navegador et Concordia avaient eu un enfant. (-)Il manque un petit quelque chose à cet enfant. -Otys : (+)N'a pas de jeu qui lui ressemble. (-)Planification à l'avance difficile en raison des tuiles bleues qui changent constamment de place. -Fantasy Realms : (+)Excellent filler de set-collection. (-)Pointages finaux long à décompter. -Space Base : (+)Remplace Machi Koro. (-)Livret de règles horrible. -DropMix : (+)Jolie distraction. (-)Est-ce vraiment un jeu de société ? -Pyramids : (+)Jeu simple et bien équilibré. (-)L'impression d'avoir déjà joué à ce jeu des dizaines de fois. -Castles of Caladale : (+)Placement dynamique de tuiles intéressant, c'est comme un puzzle en temps-réel. (-)Thème enfantin. -Pyramid Poker : (+)Simple, rapide et original. (-)Faut pas avoir de blocs de bois avec des défauts. -Micropolis : (+)Un bon filler qui se joue jusqu'à 6. (-)Pas grand chose à redire. Jeux corrects sans plus -Magic Maze : (+)La répartition des actions entre les joueurs. (-)C'est ben trop stressant. -Majesty : (+)Rapide à jouer. (-)Le take-that à répétition. -NMBR 9 : (+)Patchwork en 3D. (-)Drôle de manière de compter les points. -The Mind : (+)Original. (-)Pour gagner, il faut finir par s'entendre, inconsciemment ou non, sur une certaine forme de signaux non-verbaux (ce qui est expressément prohibé dans les règles) -Jump Drive : (+)Un Race for the Galaxy streamliné. (-)Trop streamliné (ça commence à snowballer après deux ou trois tours) -The Grimm Forest : (+)Le thème est génial et le gameplay s'y colle. (-)On passe son temps à lire (et relire) les cartes. -Fast Forward: Fortress : (+)L'aspect découverte est plaisant. (-)Très faible rejouabilité une fois qu'on a vu toutes les cartes. -Fairy Tile : (+)Matériel vraiment superbe. (-)Design inachevé. Jeux que je ne veux plus jamais jouer -Aucun !
  22. 9 points
    Pwhy5

    Des gros jeux trop complexe

    J’en arrive bientôt à ce constat. Les jeux lourds, bien que très appréciés, ne sortent rarement plus qu’une ou deux fois dans l’année. Au final, on se lasse de devoir relire les règles 3-4 fois avant de le rejouer et de passer 45 minutes à l’expliquer avant de pouvoir finalement y jouer (et passer 1h sur le premier tour ;)).
  23. 9 points
    flagdan

    Aux levées

    SACRAMENT!
  24. 9 points
    Nous travaillons actuellement activement a corrigé le manque de communication. Nous devons avouer que avons été très dépasser par la popularité des promotions de Tuango et celle de nos 2 ans. Aussi il est pour certain cas très difficile d'avoir des dates des fournisseur pour certain produit. Il est certain que ceci n'excuse pas toute la situation et que nous avons du travail a effectuer afin de pouvoir mieux faire face a ces situations. Pour ce qui est de l'inventaire nous travaillons a l'augmenter pour avoir moins de dépendance au fournisseurs mais ceci est un travail a long terme. Ceci car sinon nous devrons augmenter nos frais pour couvrir les coûts. N'hésitez pas a m'écrire en PV avec votre numéro de commande je vais valider le tout et voir ce que nous pouvons faire afin de nous faire pardonner les manquements que nous avons eu.
  25. 9 points
    Spohieb

    Le top 500 des versions Monopoly

    Ben moi, j'vais le dire, je garde un souvenir tendre de mon "enfance Monopoly", mais un souvenir encore plus tendre de mes dernières parties de Monopoly à l'âge adulte. Le contexte : octobre 2014, j'épouse mon Tom, on se loue un chalet au Vermont pour quelques jours en ermites au fond des bois. Et là-bas, dans le salon, on trouve une vieille boîte de Monopoly. Et un soir, on se dit que ce serait dont le fun d'en jouer une partie! (Tsé, une lune de miel de geeks...) Mais, horreur, le livre de règles est manquant et on ne se rappelle plus des montants alloués à chaque joueur en début de partie. Mais ça se télécharge sûrement? Mais on est dans le fond des bois, sans WiFi! Mais la ville la plus proche n'est sûrement pas loin, y a sûrement du WiFi gratuit quelque part? Mais il est 21h, tout sera fermé! Mais peut-être pas? Alors on part en road trip. On fait 20 minutes de route pour trouver un village. Un café ouvert. Un réseau WiFi. On télécharge les règles. On retourne au chalet. Et on a un fun de dingues, pendant notre voyage de noces, à redécouvrir ce classique de notre enfance. En revenant du Vermont, on s'arrête chez mes parents : ma mère nous offrait des jeux quand on était ados ; on devrait trouver quelque chose de bon pour satisfaire cette envie de jouer que le Monopoly vient d'allumer en nous. On repart de la maison familiale avec Tikal sous le bras. Et c'est le début d'une merveilleuse aventure qui nous amène ici, trois ans et quelques centaines de parties et de jeux plus tard, résolument gamers et absolument heureux. Fin.
×