Jump to content

Le Légume Tout-Puissant

Moderateur
  • Posts

    2,568
  • Joined

  • Last visited

3 Followers

About Le Légume Tout-Puissant

  • Birthday 12/03/1980

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Montréal, assis sur le Couch of Doom
  • Interests
    Lecture, jeux de société (well, d'uh!), cinéma, plein air,nature, vraiment mauvais films, nanars, jeux de rôle, écriture, BBQ, animation

Recent Profile Visitors

8,887 profile views

Le Légume Tout-Puissant's Achievements

Membre Incurable

Membre Incurable (11/14)

2.5k

Reputation

  1. Xenoshyft: Dreadmire avec un ami. Pérunire totale d'armure durant la game. Une est apparue au dernier tour. On s'est fait ramoné durant le troisième round de la troisième vague. Une belle ambiance à la Alien. La pression est constante. J'aime bien ce jeu. Par contre, il est long. J'adore le sortir aux 3-4 mois, mais je n'en rejouerais pas une deuxième partie avant de le ranger.
  2. C'est une habitude que j'ai. Quand le joueur dont c'est le tour ne joue pas pendant 20 minute, j'assume qu'il a passé son tour.
  3. Les joueurs décident ensemble qui commence. Bon, plus sérieusement... La personne la plus patibulaire commence la partie
  4. POur moi, c'est plutôt le problème des jeux très lourds. Je ne parle pas du poids BGG. En tant qu'usager du transport en commun et de la marche, KDM est un véritable monstre. Mon seul sac de transport qui peut le porter est une poche de hockey.
  5. Kingdom Death monster. Il prend de la poussière, et au prix qu'il coûte, je veux... bon, rentabiliser est une utopie, mais peut-être justifier l'achat?
  6. KIckstarter. Mais j'ai toujours l'ezoghoul d'une vieille copie trouvée dans un renaissance. C'est sensiblement pareil que dans mon souvenir.
  7. Arkham horror LCG. J'aime bien ce jeu. J'adorais L'Horreur à Arkham, mais le temps de set-up et de rangement me rebutait. Faut dire que j'avais presque toutes les expansions, aussi... Mutants Chronicles: siege of the citadel. Un bon petit jeu. Je dois avouer que l'aspect nostalgie compte pour pas mal de mon appréciation, par contre.
  8. Mes parents ont bien aimé, sauf qu'on a commencé à jouer vers trop tard et demi du soir. Une forte réaction à la deuxième dose du vaccin chez ma maman nous a empêché de jouer depuis. On va se reprendre bientôt. Une semaine en famille à Baie-St-Paul. Nature, promenade, ciel étoilé et jeux de société. Maudit que ça va faire du bien.
  9. Surtout Love Letter, La nouvelle version avec l'espionne et le chancellier. J'ai essayé de faire découvrir Les Charlatans de Belcastel à mes parents, mais on n'a joué qu'une partie. Même pas finie, d'ailleurs.
  10. C'est comme n'Importe quelle autre caractéristique d'un jeu: qualité du matériel, beauté du jeu, gameplay, application d'une mécanique particulière, style de jeu, etc.. Dans certains jeu, ça ne change rien pantoute. Dans la plupart, c'est bien, mais pas mémorable. Dans de rares jeux, le thème colle si bien que ça ajoute à l'expérience. Pour moi, ça viens souvent à la question: la mécanique du jeu récompense-t-elle, ou du moins facilite-t-elle un style de jeu respectant la thématique? C'est sur l'application de ce principe que je juge généralement les jeux IP. Mes préférés: Dune Chaque Maison se joue selon sa personnalité. J'aime le caractère impermanent des positions hors des villes. Le sacrifice de troupes nécessaires pour vaincre ajoute à cet impression. La tempête et les vers rendent le désert dangereux alors que les explosions d'épices incitent à prendre des risques. J'aime partiluièrement l'inclusion de a prédiction Bene Gesserit. C'est un excellent clin d'oeil au projet de création du Kwisach Hadderach. Si ça marche, pouf, tu gagne. Mais maudit qu'il faut que tous les astres soient alignés pour que ça donne quelque chose. Chaque Maison peut donner de puissants bonus aux autres, incitant les alliances... mais la trahison frappe fort avec le système de combat qui encourage les alpha strikes surprises... Bref, c'est Dune. Chaos in the Old World. On joue chaque dieu selon son schtick. Khorne tape. Nurgle semble innofensif, jusqu'à ce que la pandémie arrive, et monte par vagues. Slaanesh corromp, le Rat est opportuniste. Et Tzeench... ben, il m'arrive d'être trop pris dans mes coups bas et manigances pour me préoccuper de détails aussi insignifiants que de gagner. Du pur bonbon thématique. Star Wars Rebellion J'y ai joué l'Empire. J'aimerais bien essayer la Rebellion. Pas trop sûr que j'y rejouerais par la suite, mais les evenmments et les cartes amenaient souvent des sourrires nostalgiques. J'y ai revécu la saga originale, mais dans un ordre assez spécial. Dracula. Dracula apparait initialement comme un monstre capable d'exterminer les enquêteurs. Mais en utilisant leurs talents, les enquêteurs resserent leur étau. Ce qui semblait comme un simple jeu se transforme en une traque implacable. Quand Dracula prend le bateau pour la première fois, maudit que le sentiment d'être chassé d'une terre est là. Et, malgré toute l apeur qu'il peut infliger, Dracula ne peut risquer de les attaquer ensemble, et sa relative incapacité de se guérir rend les embuscades coûteuses. Le pouvoir de Van Helsing lui va comme un gant. Du bon Dracula.
  11. Salut à tous et à toutes! Un collègue psychoéducateur n'arrête pas de me vanter les bienfaits du jeu Kilucru en intervention avec les enfants ayant de la difficulté à se faire des amis. Ayant plusieurs enfants avec cette problématique dans mon case-load, je cherche donc des Kilucrus.
  12. T'as raison, mais... je suis intervenant. L'être humain est génial quand il s'agit de justifier le côté moral de son propre comportement.
  13. Je ne veux pas chialer sur les éditeurs, loin de là. Mon point était que l'achat du jeu à l'auteur était un très faible pourcentage des coûts de l'éditeur. En volant une idée, un éditeur sauve, disons, 4 à 8% des dépenses qu'il encourt lors de la publication d'un jeu. Cette faible économie ne vaut pas la peine comparé au risque.
×
×
  • Create New...