Jump to content

Le Légume Tout-Puissant

Moderateur
  • Posts

    2,785
  • Joined

  • Last visited

3 Followers

About Le Légume Tout-Puissant

  • Birthday 12/03/1980

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Montréal, assis sur le Couch of Doom
  • Interests
    Lecture, jeux de société (well, d'uh!), cinéma, plein air,nature, vraiment mauvais films, nanars, jeux de rôle, écriture, BBQ, animation

Recent Profile Visitors

9,264 profile views

Le Légume Tout-Puissant's Achievements

Dragon 5

Dragon 5 (15/36)

2.7k

Reputation

  1. Plusieurs. S'il manque des morceaux, renaissance va le jeter de toute façon.
  2. Le meilleur briseur d'ex-aequo reste une deuxième partie.
  3. J'aime bien recompter un pointage serré. Ça fait parfois des revirements hyper intéressants. Pour le reste, est-ce vraiment important de savoir qui a gagné? On joue tous pour arriver à la victoire, mais viens un moment où ça n'a plus d'importance, non? Je ne sais pas pour vous, mais j'apprécie moins une victoire par tie-breaker qu'une vraie victoire. Pour moi, ça reviens à gagner sur une technicalité. Ou, pour inverser la situation, j'ai l'impression de me faire battre par une technicalité.
  4. Puisque les coûts écologiques sont considérés comme des externalités par nos industriels, on refile la facture aux générations futures. On leur refile aussi le problème d'élimination des déchets, car les pays en développement sont écoeurés d'accueillir nos déchets. On vit à crédit, mais on approche de notre limite. Il y a une grosse différence entre acheter le strict necessaire et consommer de façon plus réaliste. Faut pas oublier que notre système actuel est basé sur la surproduction de façon la moins chère possible. Si on cesse de refiler les externalités à des gens qui sont éloignés de nous dans le temps (nos descendants) et/ou l'espace (les pays pauvres), on devra payer le véritable prix de ce qu'on achète. On consommera moins, mais de meilleure qualité.
  5. Compare la consommation du ménage de tes grands-parents, du ménage de tes parents et du tien. Notre consommation par individu (ou par ménage) a augmenté drastiquement depuis le début du 20ème siècle. De même, la durée de vie effective des produits a diminué drastiquement à cause de l'obsolescence planifiée (un mythe, selon 'industrie, une réalité selon l'OPC), de l'augmentation du revenu disponible après les dépenses de base (bouffe, toit, etc) et de la progression rapide de la technologie. C'est vrai que l'arrivée d'immigrants va augmenter la consommation, mais on s'entend qu'il va consommer au niveau de ses revenus, c'est à dire nettement moins qu'un natif. Donc, oui, je crois que la compensation de la dénatalité par l'immigration cause une augmentation de la consommation, mais il serait faux de dire qu'on consomme plus à cause de l'augmentation de la population. Si c'était le cas, le niveau de consommation par habitant serait stable mais le total consommé augmenterait. Dans nos sociétés, on voit plutôt le niveau de consommation par habitant augmenter pas mal plus vite que la population.
  6. Durant l'industrialisation elle-même, on aura un boom de population pour palier au besoin de main-d'oeuvre. On assiste à un exode rural vers les ville, et généralement, une hausse de l'immigration des régions avoisinantes. Une fois le pays industrialisé, on assiste généralement à une hausse relative des conditions de vie, à une diminution du taux de mortalité, ce qui tend à amener une diminution du tauc de natalité. Plus le pays fait la transition vers une économie de type moderne (économie de service), plus on retarde l'âge pour avoir des enfants pour se concentrer sur ses études et sa carrière. On a vu ce principe dans toutes les sociétés occidentales, et la Chine a "sensiblement" le même problème... avec des spécificités fuckés, parce que ça reste la Chine. Maudite niochonnerie de politique de contrôle des naissances... Enfin, je crois. Je t'avouerais que je ne m'y connais pas trop sur le sujet. Je sais que le principe existe, et je m'intéresse pas mal à ses conséquences, mais je n'ai jamais trop regardé les causes de ce phénomène. Pour être franc, je pourrais te parler des problèmes démographiques de la Chine pendant des heures, mais j'y connais que dalle quand on parle des sociétés occidentales. J'ai demandé à un ami historien, il m'a envoyé le texte suivant: Dynamique des populations dans les pays qui s’industrialisent Depuis les débuts de l’humanité, le régime démographique était généralement caractérisé par un taux de mortalité et un taux de natalité élevés qui s’équilibraient presque, avec un léger avantage pour le dernier. Avec l’arrivée de la Révolution industrielle, un nouveau régime se met en place, un régime dans lequel les pays qui se développent voient leur natalité et leur mortalité devenir faibles, mais la transition passe par une augmentation importante, quoique temporaire, de la population. Cette transition et ses 4 étapes distinctives sont schématisées sur la figure ci-dessous. Il faut noter qu’il s’agit ici d’un modèle et que des variations peuvent être observées selon les pays. Schéma représentant la dynamique des populations au cours une transition démographique modèle d’une société qui s’industrialise, divisée selon ses quatre phases distinctes. La première phase correspond à la période précédant l’industrialisation qui connait des taux de natalité et de mortalité hauts et proches. Puis, grâce à un apport régulier en nourriture, à l’amélioration de l’hygiène et avec les progrès technologiques, notamment ceux de la médecine, la mortalité diminue (phase 2). La population augmente alors rapidement. Avec l’éducation qui se démocratise, l’augmentation des revenus individuels et les moyens de contraception, les femmes ont moins d’enfants et les ont à des âges plus avancés : la fertilité, soit le nombre d’enfants par femme, baisse, et donc aussi le taux de natalité (phase 3). Après avoir atteint un maximum, la croissance démographique diminue alors jusqu’à entrer dans la phase 4 où les taux de natalité et de mortalité sont faibles. Si les deux s’équilibrent parfaitement, la croissance est nulle. Elle peut même parfois être négative si la fertilité est trop basse. L’espérance de vie augmentant, on assiste dans ce contexte au phénomène de vieillissement de la population. La démographie d’un pays développé dépend alors fortement de l’immigration.
  7. Une société qui traverse son industrialisation va, à terme, réduire considérablement la croissance de sa population. Si plus d'humains=plus de production (consommation), on pourrait s'attendre à ce que la production et la consommation de biens/services diminue. Hors, c'est exactement l'inverse qui se produit. La production monte en flèche et la consommation de biens importés augmente aussi car les citoyens du pays ont accès à plus de ressources. Les société qui consomment le plus ne sont pas du tout les sociétés les plus populeuses. C'est même l'inverse.
  8. Quand je joue avec des gens, disons, compétitifs, nous dsignons parfois un mentor de règles qui est responsable d'aider le nouveau. Ça évite d'avoir une proxie war entre deux joueurs qui essaient de manipuler le nouveau à leur avantage durant la partie. Oh, jamais ces gens ne proposeraient des coups allant contre les intérêts du nouveau, mais tant qu'à ce qu'il joue un coup, aussi bien que son coup fasse chier notre adversaire... Ça n'aide pas le nouveau d'avoir quelques joueurs qui s'engueulent à propos de son tour.
  9. Preach on, Amen, Praise the Lord, Rendons grâce et tout et tout.
  10. Shit, j'aurais tellement dû essayer de la convertir. Ça aurait fait des échanges hillarants.
  11. Oui. Pour faire court, on a eu deux madames qui se compétitionnaient pour nous convaincre d'embarquer dans leur truc. La moitié du pitch de vente consistait à expliquer pourquoi l'autre était pyramidale, par opposition à sa propre offre qui ne fait que ressembler à un prisme à base carrée. L'autre moitié était un genre de pitch basé sur le gossage à long terme et la recherche de pitié. Il y a eu un petit accrochage entre le mari d'une de ces dames et un gars qui les traitaient de cruches, résultant en un départ précipité pour ce couple nuisible et une crise de larmes quand la gossante restante s'est fait demander de ne pas venir jouer la semaine prochaine si elle n'arrêtait pas de gosser les gens avec son pitch de vente. Elle a par la suite envoyé un courriel assez comique expliquant que nous étions des pas fins parce qu'on ne la laissait pas s'exprimer, qu'elle avait le doua de parler de ses produits, que chacun était libe de l'évouter ou non, mais qu'aucun vote n'avait eu lieu pour interdire les side-business, etc.. Bref, un beau gros "Jai le doua, pis vous me censurez si vous me laissez pas faire tout ce que je veux. À l'inverse, l'autre s'est excusée d'avoir été insistante, et tout fut oublié rapidement. Enfin, presque...Pendant un temps, "il a prononcé le mot Tupperware" était utilisé pour justifier n'importe quel trahison ou attaque en jeu, et on expliquait la malchance aux dés par un soupson que nos figurines étaient occupées à jaser Tupperware.
  12. Quand tu commence un jeu, tu le fini. Abandonner quand ton gambit a foiré voudras probablement dire que tu n'es plus invité. Si TU as une problématique ludique connue, c'est à TOI de faire un effort. Demandes-toi si tu peux vraiment jouer à ce jeu sans emmerder les autres. Un irritable susceptible et colérique ne devrait pas imposer sa présence lors d'un jeu de gotacha ou de traitrise. Un joueur souffrent d'analysis paralysis ne devrait pas jouer à un jeu complexe. Un joueur alpha incapable de ne pas dire aux autres quoi faire ne devrait pas jouer à un coop. À moins, bien sûr, que ces gens soient capable de faire un effort véritable. Oui, oui, le prochain jeu auquel on jouera est ton choix. Tu as hâte d'y jouer. Mais tu es capable d'attendre que la partie finisse sans agir comme si le jeu auquel on joue était mortellement platte. On ne le lâchera pas ppour sortir le tien, tu sais? Corrolaire: Amener un jeu ne veux pas dire qu'on va y jouer. Faut accepter que les goûts sont différents et que tout le monde veut jouer à ce qu'ils apportent. La personne qui nous reçoit connait son appart et ses voisins. Ce n'est pas à toi de la contredire quand elle demande de baisser le ton. Si tu amènes des enfants, tu t'occupes de la table des enfants. Non, ils ne peuvent pas jouer avec les adultes, sauf si les adultes vont à la table des enfants. Ça n'arrives pas? C'est pas grave, toi, tu es là. C'est la même chose avec les animaux de compagnie, mais remplace la table par une cage (ou un endroit fermé). Non, je n'embarquerai pas dans ton MLM. Point. Assumes tes paroles. Si tes jokes sont déplacées, c'est à toi de changer de registre pour ne pas nuire à la soirée sans crier à la censure. De temps en temps, amène un petit quelque chose pour contribuer. Si tu trash talk, reste dans les limites tolérées par le groupe. Et accepte que du trash talk précédant une défaite foireuse te sera répété à toutes les sauces pendant 8 ans. Joue selon le niveau de compétition accepté par le groupe. Ce qui se passe dans une partie reste dans une partie. Si tu garde rancueur et que tu pourris toutes les parties de celui qui t'as coûté la victoire, peut-être n'es-tu pas fait piur ce genre de jeux.
  13. L'Horreur à Arkham. Proposer ce jeu à plus de 4 joueurs devrait être passible d'une amende. Plus il y a de joueurs, moins il y a d'immersion. Quand un tour dure 30 minutes, on se contre-zutdeflûte du texte des cartes, on veut juste savoir l'effet pour pouvoir avancer. Chaque joueur contribue pas mal plus aux points de vie du Gros Méchant qu'il ne contribue à lui retirer ces mêmes points de vie. Plus il y a de joueurs, plus ceux-ci doivent se spécialiser, passant ainsi la majorité du jeu à executer la même action. Comme quoi plus on est de foux, moins on rit. Twilight Imperium Celui-ci est un moindre problème. Plus on est de joueurs, plus les tours sont interminables, bien sûr. Mais le jeu comprend une mécanique servant à diminuer le nombre de joueurs à un niveau gérable. Après tout, la partie autour de la planchette n'est que la deuxième phase d'un jeu de placement ouvrier (et, probablement d'enchères) visant à rassembler suffisement de monde autour de la table pour y jouer. Loup-Garou Plus il y a de monde, plus il y a de paysans. Mais il y a pire; plus il y a de monde, plus on utilise de cartes spéciales qui ralongent le jeu. Neuroshima Hex! se joue à deux. Point. À plus, le jeu perd beaucoup de son aspect stratégique et devient un gros free-for-all. Si vous voulez une apocalypse débordante de factions différentes, jouez à Smash up! Échecs Ce jeu est très étrange. Le nombre de joueur semble dépendre du statut du joueur. Selon les joueurs blancs et noirs, le jeu se joue à deux. Selon les spectateurs, ça semble se jouer à plusieurs, avec des équipes qui changent dépendant du moment. La Pandémie du Feu Interdit Les jeux coops de ce genre ne sont pas faits pour se jouer à plus de 2-3. Plus on y ajoute de joueurs, moins on a de chance de gagner. Et, soyons honnête, de jouer, car il risque d'y avoir plus d'un joueur alpha. Tsuro Plus il y a de joueurs, moins on peut prévoir ce qui va arriver. À plus de 4, c'est l'équivalent stratgique de la roulette russe. Un Wargame Ça dépend. Bien préparée, bien animée et jouée par des joueurs prêts à aider à la bonne marche du jeu, ça peut être awesome. Mais sans les 3... oh boy, que ça peut déraper solide. Mile bornes Plus il y a de monde, plus cette épouvantable perte de temps s'éternise. Rare est le roulez qui survivra à un tour de table, résultant en un embouteillage profond de cause clairement surnaturelle, vu le nombre improbable d'accidents, panne d'essence et crevaisons. Specter Ops À 5, il y a DEUX proies, garantissant ainsi que la partie durera jusqu'au fatidique tour 40. Tant qu'à faire, juste à piger les rôles, féliciter les proies pour leur victoire, et passer à autre chose. Tyrant of the Underdark J'adore à 2, j'aime à 3, c'est pas pire à 4. On dirait que le board est plus calme à 4. On en vient rapidement à une guere froide à la Jyhad, chacun étant la proie et le prédateur de qqn.
  14. J'ai absolument adoré la carte Pétition estudiantine condamnant la répression. Sans effet. C'est loin d'être un bon jeu du point de vue mécanique, mais si les joueurs embarquent (et ne se vengent pas constamment), c'est bien plaisant. Le thème y est, et le jeu tend à créer le genre de moments inoubliables qui deviennent des insides pour longtemps. J'te shell!
×
×
  • Create New...