Jump to content
jvallerand

Sprawlopolis (2018) et Circle the Wagons (2017)

Recommended Posts

pic4174275.pngpic3380855.png

Je commence à m’intéresser au concept de micro-games, les jeux fait de seulement 18 cartes, et ça m’a mené à Button Shy Games, une compagnie qui en a fait sa spécialité. J’ai acheté deux de leurs jeux, Sprawlopolis et Circle the Wagons, deux jeux très similaires de la même équipe de designer, et puisque ce sont des jeux méconnus, pourquoi pas en faire une critique!

Comme mentionné ci-haut, Sprawlopolis et Circle the Wagons sont des jeux bâtis sur les mêmes mécaniques, mais le premier est un jeu solo/coop, et le second un jeu à deux joueurs. La mécanique centrale: des cartes divisés en quatre sections, que l’on utilise pour bâtir une ville. On peut placer une carte à côté d’une autre, ou par dessus pour en cacher des sections. 

pic3380863.png

De plus, dans les deux cas, les designers ont poussé le concept d’austérité en doublant l’utilité de chaque carte: un côté “tuile”, placé sur la table pour agrandir une ville, et de l’autre, une façon de marquer des points. À chaque partie, on retourne 3 cartes de ce côté qui serviront d’objectifs, et les 15 autres serviront comme tuile.

pic4328253.jpg

À chaque partie, on marque des points de deux façons: premièrement, pour chacune des 3 cartes d’objectifs, puis pour le plus gros groupe connecté de chaque couleur (4 couleurs dans Sprawlopolis, 6 dans CtW). Dans Circle the Wagons, le joueur avec le plus de points gagne! Dans Sprawlopolis, on soustrait à notre score le nombre de routes dans notre ville (pour l’entretien, ce qui nous pousse à connecter nos routes pour en faire des plus longues), et on compare à la somme des chiffres sur les cartes objectifs de la partie. (dans le cas ci-haut, l'objectif serait 16+14+5 = 35 points).

Les différences viennent sur les façons d’obtenir les cartes. Dans Sprawlopolis (la version coop), le premier joueur pige 3 cartes, et les autres joueurs une. Après avoir consulté ces coéquipiers, le joueur actif joue une carte, puis donne les deux cartes restantes au joueur à sa gauche. S’il reste des cartes dans la pioche, il en pioche une. Ça permet de pouvoir planifier certains moves d’avance, en disant par exemple “oh, ma carte est parfaite pour jouer là, joue pas dans mon spot!” En coop, on a trois cartes en main et on pige à chaque fois qu’on en joue une. Dans les deux cas, on continue jusqu’à ce que les 15 cartes aient été placées.

Dans Circle the Wagons, on fait un grand cercle avec les 15 cartes tuiles. Le deuxième joueur désigne la carte de départ (en bougeant les cartes pour faire du cercle un U, par exemple). Après cela, le premier joueur prend la carte en question, et soit la garde ou la donne à son adversaire. S’il donne la carte, c’est encore à lui de choisir; s’il prend la carte, c’est maintenant à son adversaire. On continue comme ça jusqu’à ce que toutes les cartes aient été placées.

pic3793529.jpg

 

Qu’est-ce que j’en pense? 
Sprawlopolis: J’ai une dizaine de parties à mon actif, la grande majorité en solo. Je ne joue que très rarement à des jeux solos, mais celui-là me plaît particulièrement: le set-up prend 10 secondes (ouvrir la boîte, révéler trois cartes), la partie 10 minutes, et avec les objectifs différents, c’est rare que j’en joue juste une. Tous les moments qui avant étaient “gosser sur mon cell” sont maintenant “une game de Sprawlopolis”. Je peux vraiment me casser la tête à optimiser le puzzle, et ça j’adore ça, mais si j’ai juste le goût de jouer une p’tite game juste avant le dodo, je peux aussi y jouer sur le coin de la table, relax.
J’avoue par contre que je préfère y jouer seul qu’à plusieurs. Le jeu n’a pas assez de “moving parts” pour qu’on aie besoin d’être plusieurs à y penser, et on ne gagne rien des interactions entre joueurs, comme dans les Hanabi et Magic Maze. C’est bien, j’y joue pour montrer le jeu à mes chums, mais ça s’ajoute pas à ma rotation habituelle.
Bref, en solo c’est un 9/10, et en coop un 7/10. 

Circle the Wagons: Là on est vraiment dans mes cordes! Un jeu à deux rapide, sans hasard, qu’on peut jouer vraiment mean, mais malgré tout facile à comprendre, et avec beaucoup de rejouabilité. J’y ai moins joué qu’à Sprawlopolis, parce que ça prend un adversaire, mais j’ai super hâte d’y retourner. Avec un 9/10, il a sorti Targi de mon top 5 jeux qui se jouent seulement à 2 (pour les curieux, c’est Hanamikoji, Patchwork, CtW, King & Assassins, Pyramid Poker).

Si vous préfèrez les jeux solos avec un Automata, CtW a une extension qui ouvre ce style de jeu. Je ne l'ai par contre pas essayé!
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×