Jump to content
Sign in to follow this  
jmbaril

des jeux qui perdent rapidement l'intérêt

Recommended Posts

Je me suis surpris dans les derniers temps à acheter des jeux que j'ai adoré mais pour lequel je n'ai presque plus d'intérêt après quelques partie. En général, les jeux que j'aime peuvent être rejoué 10, 20 ou parfois 100 fois en gardant le plaisir d'y jouer. Parmis ceux qui ont dégringoler:

-Shakespeare, j'ai adoré ma première partie, je me demande si je le revendrai après la 3e. J'ai l'impression d'avoir fait le tour.

-Pillards de la mer du nord, même chose mais je vais possiblement lui laisser une dernière chance.

-Les voyages de Marco Polo, 6 parties à mon actif, maintenant que j'ai essayer plusieurs combinaison de personnage, je n'ai plus le goût d'y rejouer pour l'instant.

-Russian railroad, joué 4 partie rapidement lorsqu'on l'a reçu, il n'est plus resortie depuis plus d'un an, je n'ai pas le goût de le sortir non plus.

 

Est-ce que j'ai atteint un genre de mur comme joueur? J'ai pourtant l'impression que ces jeux ne manque pas de profondeur.

 

Avez-vous rencontrer ce genre de jeu ou de filling aussi?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y en a beaucoup, vite comme ça je dirais Azul les vitraux , Century Spice Road,  Istanbul,  Bunny Kingdom...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Selon mon humble avis, une partie de ce qui pourrait expliquer le problème, du moins dans mon cas, c’est l’abondance  de nouveaux jeux. Le goût pour la nouveauté prends toujours un peu le dessus. Si on m’offre le choix d’essayer un jeu auquel je n’ai jamais joué vs un excellent jeu que je connais, la nouveauté va toujours l’emporter. Même si un jeu est excellent, j’en découvre toujours un nouveau qui améliore une mécanique ou pour qui un thème est mieux exploité qu’un autre

Share this post


Link to post
Share on other sites

À part si on a une tendance forte d'optimisation, de vouloir toujours vouloir faire plus de points que la dernière partie, c'est normal qu'un jeu stagne plus rapidement avec toutes les nouveautés disponibles.   On accroche à un nouveau jeu pour une nouvelle gimmick, mais une fois l'effet nouveauté passé, on revient dans la même ligne que la plupart des jeux... construire une machine à point avec des cartes ou des dés  ça reste pareil.

Moi aussi il y a d'excellent jeu que je n'ai pas le goût de rejouer nécessairement

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, Hyann a dit :

À part si on a une tendance forte d'optimisation, de vouloir toujours vouloir faire plus de points que la dernière partie, c'est normal qu'un jeu stagne plus rapidement avec toutes les nouveautés disponibles.   On accroche à un nouveau jeu pour une nouvelle gimmick, mais une fois l'effet nouveauté passé, on revient dans la même ligne que la plupart des jeux... construire une machine à point avec des cartes ou des dés  ça reste pareil.

Moi aussi il y a d'excellent jeu que je n'ai pas le goût de rejouer nécessairement

 

 

Je dirait que c'est surtout vrai pour des jeux a interaction limité. Un jeu a interaction forte implique plus les joueurs que le jeu lui même ce qui donne une plus grande rejouabilité. A moins de jouer tous le temps avec le même monde et que les joueurs utilise toujours les mêmes stratégie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça m'était arrivé à la sortie de Ghost stories. Ma première partie avait été épique, alors les suivantes étaient fades. Commencer trop fort peut biaiser les perceptions. Mais je suis peut-être hors sujet .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Selon moi, ça vient d'une partie à cause du design d'un jeu et de l'autre notre tendance à la surconsommation.

Je crois que le plus gros problème niveau design c'est lorsque le jeu n'offre pas de tournure surprenante. Pour qu'un excellent jeu très "stable" puisse être rejoué à multiples reprises, il faut que le jeu offre TELLEMENT de variété que l'on aille l'impression qu'on ne fait jamais la même chose à chaque partie. 

De l'autre côté, si un jeu offre soit beaucoup d'interaction, soit beaucoup de surprises, le jeu devient à mes yeux agréable d'y rejouer de nouveau. Twilight Imperium, par exemple, offre ces deux choses: de la surprise (à cause des lancers de dés et du placement aléatoire de plusieurs éléments) et beaucoup d'interaction. Évidemment, ce jeu-là ne plaît pas à tous, mais il est quand même intéressant de voir à quel point il a passé à travers les époques et qu'on lui reconnaît sa valeur ludique même encore aujourd'hui. 

À l'inverse, plusieurs excellents jeux ont malheureusement beaucoup de difficultés à rester d'actualité, particulièrement les jeux de type euros. Bon, c'est aussi parce que c'est un des types de jeux les plus populaires et qu'il en sort des centaines par année, donc il est évident que ceux-ci disparaissent sous le rat de marée de nouveautés. 

J'imagine que l'ascendance des plateformes de socio-financement fait en sorte que plusieurs jeux voient le jour sans avoir eu la chance d'être autant testé que des classiques qui ont pu l'être (Puerto Rico, Catane, etc.)...

Bref mon 2 cents un peu sur le fly!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, D00D a dit :

Je dirait que c'est surtout vrai pour des jeux a interaction limité. Un jeu a interaction forte implique plus les joueurs que le jeu lui même ce qui donne une plus grande rejouabilité. A moins de jouer tous le temps avec le même monde et que les joueurs utilise toujours les mêmes stratégie

C'est sur que les jeux c'est à la base simplement une structure (règles) ou les joueurs évoluent en tentant d'accomplir leur but (souvent, avoir le plus de points pour gagner). Donc, oui, les joueurs amènent inhéremment beaucoup de variabilités dans jeu si le jeu le permet (comme tu dit, cela peut être du à l'interaction possible entre les joueur, mais aussi la profondeur des différentes stratégie possibles du jeu).

Dans mon cas,  comme je joue 95% du temps à seulement 2 joueurs avec cela avec/contre la même joueuse, ma conjointe, et bien il faut que le jeu offre, en plus d'une très bonne profondeur, une très bonne variabilité de setup et/ou une petite dose de hasard pour lui donner de la rejouabilté à long terme car je ne peux pas simplement compter sur l'aspect que des joueurs différents amènent de la rejouabilité.

En général, si les jeux ont ces critères, et qu'ils sont aussi le fun à jouer (ce qui est aussi très important bien sûr!) et bien nous ne perdrons pas intérêt vite. Cela se peut qu'on le joue un peu trop et qu'on l’épuise un peu, mais très souvent, après une pause de plusieurs mois, on y reviens avec grand plaisir. Mais il faut faire attention, car même si le jeu offre seulement une très grande variabilité de setup, cela ne se traduit pas nécessairement en en bonne rejouabilité, si on sent qu'il faut quand même faire la même chose pour gagner, ce qui implique donc un manque de profondeur du jeu.

Bref, ce terme, profondeur, est bien difficile à expliquer en mot exacte, mais je crois que c'est la clé de la rejouabilité des jeux plus  lourds. À l'autre extrême,  une dose de hasard peut aussi aider à la rejouabilité des jeux, mais celui-ci n'est généralement moins apprécier dans les jeux plus longs et lourds (qui veux perdre à cause du simple hasard dans une longue partie?) et est donc souvent plus un bon outils pour les jeux plus courts et légers. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que c'est plus lie a tes gouts de joueur. Voila les miens a titre d'exemple.

Perso, mes gouts sont tres stables, et ma ludotheque aussi. Entre un jeu que j'aime et une nouveaute, c'est TOUJOURS le jeu que j'aime qui l'enporte. J'en ai marre des nouveautes qui debordent de hype et dont 95% n'arrivent pas a la cheville des jeux de ma ludotheque.

Je n'apprecie pas plus d'apprendre une nouvelle mecanique mais plutot de jouer un excellent jeu en fonction de mes adversaires.

Les gouts et les couleurs sont dans la nature.

Dans ton cas je me dis que ces jeux ne sont juste pas ton style.

J'ai joue a RRR dans la semaine, et ca reste un de mes preferes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La 'rejouabilité' est souvent teintée avec la variété... beaucoup de jeu vendent l'idée que 'chaque' partie est différente à cause d'un set-up différent, mais parfois ça se limite à collection des rouges au-lieu des bleus, partir à gauche ou lieu d'à droite ou de nous lancer 180 cartes pour plus de choix, mais dans le fond, l'impact du changement entre chaque partie est minime ce qui fait qu'après 2 ou 3 parties, le jeu devient une recette alors on peut perdre l'intérêt plus rapidement.

Comme avant, c'est plus de trouver le bon jeu pour accrocher et surtout ne pas oublier que les goûts évoluent,  ce qui me faisait tripper il y a 10 ans n'est plus nécessairement mon genre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me rends compte avec le temps que les jeux qui restent dans ma collection ou mes gros coups de coeur sont les jeux dans lesquels on doit tenir compte des autres joueurs et de leurs décisions qui influencent l'état du plateau de jeu. Les multiplayers solitaires arrivent plus facilement à perdre mon intérêt dû à leur nature «battre ton propre score».

Un bel exemple est Brass. Tu planifies tes coups d'avance en fonction de tes cartes, mais tu dois absolument regarder ce que les autres font pour en profiter. Le timing de tes actions dépend souvent des fenêtres d'opportunités ouvertes par les actions des autres joueurs. Tu ne peux probablement jamais gagner à ce jeu si tu bâtis tout seul dans ton coin. Tu dois donc composer avec les variables contrôlables (cartes, décisions) et celles plus variables (décisions des autres joueurs). De là naît la rejouabilité, plus que d'une pile de 85 tuiles toutes différentes, mais qu'au final, reviennent pas mal au même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement je ne dirais pas que tu as atteint un mur, plutôt que tu es rendu à une nouvelle étape de ton expérience de joueur.  Tu as probablement suffisamment d'expérience maintenant pour ne plus être satisfait aisément, et tu recherches probablement de l'originalité ou des gimmicks dans tes expériences de jeu.

Or malheureusement, certains types de jeux ne sont pas très bons pour ça.  Des euro comme Russian Railroad sont très secs.  Tu vois et comprend le total des stratégies possibles en quelques secondes.  Une partie ou deux, et t'as pas mal tout essayé, et ça ne devient qu'un combat d'optimisation avec des adversaires, sans grande interaction sinon que la tienne avec le jeu.  Tu n'es plus immersé, et tu es loin du saut du débutant qui passe de jeux classiques à jeux modernes où tout semble nouveau et frais.

Il n'y a pas vraiment de solution à ce genre d'évolution des goûts.  Essaye plus de jeux?  Contente toi de ceux que tu aimes toujours?  Design toi-même les jeux de tes rêves?  Suis les recommendations d'autres dans cette situation, comme Zendor qui se tue plusieurs fois par année à dénicher des trucs vraiment nouveaux?  Il y a plein de gens sur ce forum qui sont à cette étape de leur ascension, alors n'hésite pas à partager ton expérience!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, Phoenixio a dit :

Personnellement je ne dirais pas que tu as atteint un mur, plutôt que tu es rendu à une nouvelle étape de ton expérience de joueur.  Tu as probablement suffisamment d'expérience maintenant pour ne plus être satisfait aisément, et tu recherches probablement de l'originalité ou des gimmicks dans tes expériences de jeu.

Or malheureusement, certains types de jeux ne sont pas très bons pour ça.  Des euro comme Russian Railroad sont très secs.  Tu vois et comprend le total des stratégies possibles en quelques secondes.  Une partie ou deux, et t'as pas mal tout essayé, et ça ne devient qu'un combat d'optimisation avec des adversaires, sans grande interaction sinon que la tienne avec le jeu.  Tu n'es plus immersé, et tu es loin du saut du débutant qui passe de jeux classiques à jeux modernes où tout semble nouveau et frais.

Il n'y a pas vraiment de solution à ce genre d'évolution des goûts.  Essaye plus de jeux?  Contente toi de ceux que tu aimes toujours?  Design toi-même les jeux de tes rêves?  Suis les recommendations d'autres dans cette situation, comme Zendor qui se tue plusieurs fois par année à dénicher des trucs vraiment nouveaux?  Il y a plein de gens sur ce forum qui sont à cette étape de leur ascension, alors n'hésite pas à partager ton expérience!

J'ai du mal avec le fait de voir les strategies de rrr en quelques secondes... lol

Si le but est d'avoir une imbroglio plus ou moins digeste de tonnes de mecaniques, histoire de voir qui est le meilleur analyste a la table, alors effectivement, laisse tomber rrr.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très intéressant comme discussion, mais oublié jamais que les jeux de sociétés, c'est une question de goûts et d'expérience. On joue à un jeu, l'expérience est magique. On essais de la revivre, ce n'est jamais plus pareil. un autre jeu crée un hype extraordinaire, nos sources préférés le recommande chaudement, on dépense 80$, on organise une soirée juste pour cela, on excite tous nos amis et pouf.... le jeu ne répond pas à nos attentes. On essais un jeu sans trop le considéré ou le connaitre, on vit une expérience extraordinaire... On a un groupe de joueurs régulier, on s'entend sur tous nos jeux préférés, vous découvrez un autre jeu ailleurs, vous l'emmener dans votre groupe, personne n'aime le jeu, vous croyez que vous avez fait erreur, vous rejouer un an plus tard avec le premier groupe et vous vous demander pourquoi vous avez attendu si longtemps avant d'y rejouer.

Hey, hey, hey, je me sens philosophe ce matin! Mais bref, tout cela pour dire tous les jeux sont dans la nature, comme le vin ou les "passions" que nous décidons d'approfondir, nos goûts changent et se raffinent. On joue à Codename en famille, on passe une super soirée, on joue avec notre groupe de gamer régulier, tout le monde ne comprend pas la popularité du jeu.

Tout dépend du "mood" et de ce que l'on recherche dans un jeu. Alors quand quelqu'un me demande de jouer à un jeu, si je ne l'ai pas déjà dans ma wishlist, je lui demande ce qu'il aime dans ce jeu et je fais de même quand je présente un jeu. Et j'essais de savoir ce qui fait que quelqu'un n'aime pas un jeu. Phoenixio semble aimé les jeux qui présente une certaine interaction, d'autres aiment mieux construire dans leur coin et savoir que rien ne peut défaire ce qu'ils ont construit, certains aime le hasard d'autre non... 

Pour ma part, j'ai joué 2 parties de Battlestar Galactica, il doit y avoir 7-8 ans... c'était pénible, long, difficile, les tours était interminable, a part garrocher des cartes dans le milieu de la table ou en activé une de temps en temps... je ne voulais plus jamais jouer à ce jeu... Je me suis joint à un nouveau groupe de joueurs qui "trippe sur ce jeu là", j'ai du rejouer... Oh, ce n'est pas mon jeu préféré, je le trouve un peu ordinaire, mais les discussions que la partie crée et le plaisir qu'ils ont à y jouer fait en sorte que je ne trouve plus cela aussi pénible. Et le dynamisme de ce groupe plutôt améritrash se poursuis dans les autres parties qui suivent. Alors, je passe de belles journées avec eux.

Bref, tout cela pour dire. le jeu n'est pas toujours la cause de la perte d'intérêt, ça dépend de ce que vous aimez jouer et l'interaction que vous avez avec vos compagnons de jeu. Mais oui, même pour moi, il y a des jeux éphémères..

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...