Jump to content

Coût de revient pour jouer


Recommended Posts

Il y a 2 heures, marcc a dit :


Intéressant! Mon ratio de 25$ heure a été établie un peu selon le coût d'une sortie au cinéma ou au resturant. Une soirée jeu = une sortie. Évidement, plus je joue a un jeu plus le ratio deviens rentable. 

 

C'est drôle car moi aussi j'ai utilisé la sortie au cinéma comme référence, mais je compte qu'un films de 2h coute 12$ par personne, donc 6$ de l'heure par perosnne, d'où  mon coût horaire, sauf que pour les jeux, je ne compte pas par perosnne, juste par utilisation (que je soit solo ou 4 à y joué)

Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, Happytchou a dit :

1. Coût horaire par activité (peu importe le nombre de participant)

(...)

Donc, si je joue 20 heures le coût de reviens sera de 5$/heure et si le joue 200 heures c'est le jeu qui me paie (ou vous pouvez dire que c'est gratuit).

Vous comprendrez que le coût de l'activité ne peux se calculer ainsi car ce faisant tout deviendrait gratuit.

 

Je crois qu'il y a une erreur de raisonnement là-dessus.  Chaque heure jouée ne soustrait pas une valeur absolue du coût/heure, c'est plus un pourcentage de réduction alors on n'atteindra jamais le 0$/heure, encore moins une valeur négative qui ferait en sorte que le jeu nous paie.  Il est vrai que si on s'imagine quelqu'un qui ne jouerait qu'à un seul jeu pendant un millier d'heures, il aura payé son 100$ en 1000 versements faciles de 10 cents.

 

 

il y a 58 minutes, Happytchou a dit :

2. Coût par heure (peu importe le nombre de participant)

Vous comprendrez que plus mon salaire est élevé, plus je vais rentabiliser le jeu rapidement. La même partie me permettrait l'équivalent de 33.32$. Donc pour un jeu de 100$ il me faudrait environ 6 heures de jeu.

 

On pourrait raisonner comme ça si notre investissement nous était redonné en $, mais comme tu disais, un jeu nous redonne notre argent en fun.  Donc, on ne peut pas faire de calcul en se disant qu'une heure de travail salarié a la même valeur qu'une heure de fun (à moins de beaucoup aimer son travail !).  

 

 

il y a 58 minutes, Happytchou a dit :

Le bon calcul, existe t'il ?

Je ne pense pas.

Je crois en effet que chacun a sa propre évaluation de ce qui est rentable ou non pour lui. Pour moi, un jeu qui est "rentable" est celui que je peux sortir et jouer plus d'une fois et ce, peu importe son coût d'acquisition.

 

En effet, tout est un jeu de comparaison.  Si un saut en parachute me coûte 300$ pour 1 minute, il faut que ça me donne un plaisir beaucoup plus intense qu'une autre activité qui coûterait 300$ pour une journée !  C'est un peu le principe des jeux legacy : ces jeux doivent offrir plus de plaisir qu'un jeu semblable non-legacy sur une même durée sinon on est perdant.

 

 

il y a 58 minutes, Happytchou a dit :

Malgré tout si on tient vraiment à y mettre un coût, je pense que le taux horaire effectif de ma journée est plus près du coût que je suis près à mettre. En effet, moins je gagne un salaire élevé plus acheter un jeu dispendieux sera difficile à rentabiliser ce que démontre cette méthode.

 

Je pense que de tenter de mettre un coût serait futile dans mon cas, car je choisirais/développerais une méthode qui justifie l'état de ma situation actuelle et me ferait passer pour un acheteur tout à fait raisonnable. 🧐

Link to comment
Share on other sites

Vous êtes drôles 😛

 

Sérieusement, si il faut calculer pour savoir si tu en as pour ton argent, bien faite le donc pour une piscine, un spa, un char,  un ski-doo, un campeur etc etc...Tsé, pour un piscine, si tu calcul combien te coûte chaque baignade, tu vas t'en débarasser assez vite!

Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, Hibou77 a dit :

Je crois qu'il y a une erreur de raisonnement là-dessus.  Chaque heure jouée ne soustrait pas une valeur absolue du coût/heure, c'est plus un pourcentage de réduction alors on n'atteindra jamais le 0$/heure, encore moins une valeur négative qui ferait en sorte que le jeu nous paie.  Il est vrai que si on s'imagine quelqu'un qui ne jouerait qu'à un seul jeu pendant un millier d'heures, il aura payé son 100$ en 1000 versements faciles de 10 cents.


Il y a des groupes qui ne jouent qu'a AD&D1e depuis 1981. Ils n'ont jamais acheté d'autre livres que les trois de bases. Ils ne mettent plus une cent dans le gaming depuis fort longtemps. L'argent n'est peut-être pas remboursé dans leurs poches mais l'argent est mise ailleurs (chalet, pèche, etc). Je considère qu'ils jouent gratuitement ET si tous ferait comme eux, l'industrie du gaming serait morte il y a longtemps! Hé, hé, hé!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Happytchou a dit :

 

1. Coût horaire par activité (peu importe le nombre de participant)

 

Si nous avons un jeu à 100$ et que je fais 2 parties de 2 heures

 

2 parties x 2 heures = 4 heures

100$ jeu / 4 heures = 25$/heure

 

On comprend que plus on joue, plus le coût baisse

 

Donc, si je joue 20 heures le coût de reviens sera de 5$/heure et si le joue 200 heures c'est le jeu qui me paie (ou vous pouvez dire que c'est gratuit).

 

Vous comprendrez que le coût de l'activité ne peux se calculer ainsi car ce faisant tout deviendrait gratuit.

 

 

Le cout ne devient jamais zéro, cela est une asymptote qui tend vers zéro.

 

Exemple: Jeux de 2h au coût de 100$

 

S'il est jouer juste 4 fois, cela est 12.50$ de l'heure ce qui est au dessus de mon seuil que je considère un bon achat.

S'il est jouer 20 fois, cela est 2.50$ de l'heure, ce qui est amplement dans mon seuil de bon achat.

S'il est jouer 1000 fois, cela est 0.05$ de l'heure, ce qui n'est pas encore gratuit, mais comme j'ai dit cela va tendre vers zéro.

 

L'idée ici est de pouvoir rapidement évaluer le coût d'un jeu au nombre de fois requis pour que je trouve que cela soit un bon achat. Donc si il y a un nouveau Kickstarter d'un jeu de 45 minutes qui coute 150$, je peux rapidement calculé que pour être sous les 6$/h, il va falloir que je le joue au minimum 34 fois. Si je pense pas que le jeu sera jouer 34 foi, et bien cela est considérer un mauvais achat et je passe.

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, Vuud a dit :

Vous êtes drôles 😛

 

Sérieusement, si il faut calculer pour savoir si tu en as pour ton argent, bien faite le donc pour une piscine, un spa, un char,  un ski-doo, un campeur etc etc...Tsé, pour un piscine, si tu calcul combien te coûte chaque baignade, tu vas t'en débarasser assez vite!

 

En fait, et je parle pour moi seulement, mais moi je fait cela pour TOUT dans la vie. Et c'est pour cela que je ne veux pas de piscine, car c'est clairement une dépense pas rentable.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Cerberus777 a dit :

 

En fait, et je parle pour moi seulement, mais moi je fait cela pour TOUT dans la vie. Et c'est pour cela que je ne veux pas de piscine, car c'est clairement une dépense pas rentable.

Est ce que tu as calculé le cout (en temps, en matériel informatique, en électricité,...) pour faire ces calculs de coût ? :D 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Cerberus777 a dit :

Le cout ne devient jamais zéro, cela est une asymptote qui tend vers zéro.

 

Effectivement, je n'ai pas pris le temps de bien faire mes calculs. Plus on joue, plus le coût tend vers 0 sans jamais être 0 ou négatif.

 

Il faut donc jouer plus encore.

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Cerberus777 a dit :

L'idée ici est de pouvoir rapidement évaluer le coût d'un jeu au nombre de fois requis pour que je trouve que cela soit un bon achat. Donc si il y a un nouveau Kickstarter d'un jeu de 45 minutes qui coute 150$, je peux rapidement calculé que pour être sous les 6$/h, il va falloir que je le joue au minimum 34 fois. Si je pense pas que le jeu sera jouer 34 foi, et bien cela est considérer un mauvais achat et je passe.

 

J'aime l'idée car ça fait un ratio assez rapide pour savoir si tu vas l'acheter.

 

Par contre, suivant cette logique, un jeu qui durerait 4 heures aurait plus de chance de se voir acheter

 

Pour les besoins, le calcul initial Dans ton exemple, 150$ / 6$ heure = 25 / 0.75 (45 minutes sur 60 minutes) = 33.3 donc ton 34 fois.

 

Pour le jeu de 4 heures

Donc un jeu de 150$ / 6$ heure = 25 / 4 h = 6.25 donc environ 7 fois.

 

Ou à l'inverse 1 jeu à 20$ de 15 minutes

Donc un jeu de 20$ / 6$ heure = 3.33 / 0.25 h = 13.33 donc environ 14 fois.

 

C'est sur que ça ne doit pas être le seul critère car même si on sait que ça ne prendrais que 7 fois pour être "rentable", les occasions pour sortir un tel jeu de 4 heures vont arriver pas mal souvent que celles pour celui de 15 minutes.

 

Mais effectivement, je pense qu'il est bon de se mettre des gardes-fous car notre passe-temps/passion peux devenir envahissant... 1 pièce, 6 Kallax plus tard... et une quantité de carton... ouf. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Cerberus777 a dit :

Sinon, il doit revenir à moins de 6$ de l'heure une fois vendu (en considérant le coût réduit de son achat moins sa vente) pour ne pas être considéré un mauvais achat. 

 

3) Je garde aussi en note tous mes achats et mes ventes dans un fichier, car oui, voir le tout très clairement fait réfléchir et fait qu'on peut mieux se limiter.

Laisse-moi deviner, tu es comptable ou informaticien ??!

Link to comment
Share on other sites

J'ai un budget loisir mensuel. Mes jeux proviennent de ce budget. Si je calculais la rentabilité des jeux, j'irais probablement vers la location. Mais comme j'aime regarder mes kallax pleine de jeux, je ne le fais pas. Je pourrais aussi considérer la liste des jeux que mon groupe possède, mais acheter un jeu procure tellement de dopamine...

 

Je crois que c'est le propre du hobbyiste d'acheter plus de trucs qu'il ne peut utiliser. Le terme de pile de la honte s'applique à tant de hobbies. Livres non-lus, jeux steram non-joués, livres de cuisine (et petits électros...), jeux de rôles dont on lit le livre sans avoir une chance d'y jouer, armées de figurines non-peintes, séries Netflix sur la liste d'écoute, etc.. 

Link to comment
Share on other sites

Jouer c’est jouer mais avouons qu’in dépense beaucoup trop pour jouer. Je suis le premier à acheter et acheter. Dans le fond j’achète plus que je joue.

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Aghnar a dit :

Jouer c’est jouer mais avouons qu’in dépense beaucoup trop pour jouer. Je suis le premier à acheter et acheter. Dans le fond j’achète plus que je joue.

Je me dis que je travaille plus que j'achète alors c'est ok 😉

Link to comment
Share on other sites

J'ajouterais qu'une autre façon de rentabiliser un achat c'est de réutiliser les composantes d'un jeu de plateau comme aide visuel pour des parties de jeux de rôles. Des tuiles de donjon, des figurines, des cartes hexagonales de terrains, etc. La carte galactique en demi-lune de Star Wars Outer Rim m'a déjà servie pour une partie de jdr. C'est un des éléments qui peut faire pencher la balance en faveur de l'achat d'un jeu de plateau.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...