Jump to content

Jelsépa

Membres
  • Content Count

    879
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    11

Jelsépa last won the day on May 21

Jelsépa had the most liked content!

About Jelsépa

  • Rank
    Membre "passionné"!

Profile Information

  • Location
    Longueuil

Recent Profile Visitors

3,721 profile views
  1. Jelsépa

    Comparons des jeux à de la bouffe!

    On va se le dire tout de suite... Feld c'est un maître des salades!
  2. Moi aussi. Le problème c'est que ça revient cher anyway...
  3. Jelsépa

    Le stock de l'école du jeu

    On commence ici avec une capsule événementielle du salon du jeu, où on peut voir quelques images de protos venant de certains dragons! etienne_san, je veux essayer ton jeu et faut qu'on s'en jase!
  4. Si ça vous intéresse je vais publier les vidéos de l'école du jeu ici. Je ne mettrai pas toutes les vidéos, mais seulement celles qui intéresseraient des gens potentiels Je ne serai pas nécessairement assidu, mais au moins ce sera ça ^^
  5. Jelsépa

    Teotihuacan... C'est bon en "/$"/$"

    Un très bon jeu euro qui ne réinvente pas la roue (no puns intended). J'aime la diversité et les multiples stratégies que le jeu offre. Je ne jouerais pas à celui-ci pour gagner, mais vraiment pour le casse-tête que le jeu propose. Et justement, je suis content qu'un jeu sur le marché d'aujourd'hui nous offre peut-être une première partie plus difficile d'accès. Cela démontre que l'on devra y retourner à quelques reprises pour mieux le maîtriser (donc une profondeur notoire). La première fois que j'y ai joué, j'ai fait 2 parties de suite; je voulais le réessayer immédiatement pour mieux le saisir. Et je pense que ça devrait être vu comme positif plutôt que négatif. Je n'y ai joué qu'à deux joueurs, mais à quatre j'ai l'impression que ça devient vraiment difficile de planifier à long terme puisqu'il faut constamment s'adapter à ce que les autres joueurs font (il doit pleuvoir des "Ah non c'était mon prochain coup!!! Tchhhiiip"). Et je l'ai trouvé très rapide aussi! Contrairement à plusieurs autres jeux de la même catégorie, cette fois-ci, on s'en sort en bas de 2h30, à moins d'être avec des lambineux de première classe évidemment...
  6. Jelsépa

    The River, flop de DOW?

    Je trouve que c'est le Splendor du placement d'ouvriers. Facile à expliquer, rapide à jouer, hyper accessible, mais difficile à maîtriser. Je trouve que c'est un excellent gateway pour enseigner le worker placement. D'ailleurs le matériel est splendide. Je ne sais pas qui vous a dit que le jeu ne semblait pas à la hauteur de la qualité de DoW, mais moi j'ai trouvé le matériel remarquable. Ceci dit, comme mentionné plus haut, le jeu ne fera pas de buzz sur un forum de joueurs assidus. The River ne réinvente rien ou n'offre pas quelque chose de très unique. Il accomplit très bien son travail par contre. Le prix est aussi un peu exorbitant pour ce que c'est. Pratiquement 60$ pour un jeu du même niveau que Splendor, c'est cher! Finalement, je pense que le placement d'ouvriers est une mécanique assez répandue et bien connue du grand public. Faire un énième worker placement qui n'offre rien de nouveau ne fera clairement pas de buzz à mon avis. Il faut maintenant quelque chose d'unique et excentrique aujourd'hui pour que ton placement d'ouvriers ressorte de la masse. Ou du moins une thématique qui sort des sentiers battus. Et The River ne possède ni l'un ni l'autre, malheureusement...
  7. Je l'avais dans la mire depuis son annonce à Essen. J'ai manqué la campagne de proche. Digne d'un Lacerda mais plus interactif à de que j'ai entendu dire.
  8. Jelsépa

    meilleur jeu d'enfant sous-estimé

    Crossing, Mord Im Arosa. Pis si tu feel pour compter des cacas d'ânes, los mampfos.
  9. Jelsépa

    Newton et Auztralia

    Jai joué et possède les 2. Je sors demain une session de jeu de AuZtralia si ça vous tente... (Oui je me promouvoie encore que voulez-vous!) Auztralia est vraiment bien pensé. Plus il y a des joueurs autour de la table, plus la tension monte et il faut vraiment choisir ses combats. L'aspect semi coopératif est bien pensé d'ailleurs. J'ai vraiment apprécié le fait que les joueurs doivent organiquement joindre leurs forces ensemble malgré leurs désirs individuels de gagner. Par contre, déjà après quelques parties, je crois que j'augmenterais le niveau de difficulté. Pour Newton, c'est encore une fois un excellent jeu de Luciani. Par contre l'interaction est aussi présente qu'un légume dans une salade de fruits. Y en a 0 pis une barre. Néanmoins, le puzzle proposé est assez solide pour que ce petit défaut passe inaperçu puisque tu dois tout donner pour maximiser tes actions. Je le compare beaucoup à Gugong davantage que Marco polo ou lorenzo. Je trouve que les deux ont beaucoup en commun, à la différence de l'interaction. Le puzzle dans gugong réside dans ce qu'on doit prioriser en conséquence des autres joueurs, alors que Newton est axé davantage sur la direction à prendre pendant la partie et la rendre la plus efficace possible.
  10. Jelsépa

    Les jeux qui ne pardonnent pas

    Lol je pense pas que je prouve grand chose en jouant à des jeux de société M. Vallerand...
  11. Jelsépa

    Les jeux qui ne pardonnent pas

    L'an passé j'ai écouté un épisode du podcast de Tasty Minstrel Games qui a beaucoup changé ma perspective sur le sujet de la victoire. Si vous avez une trentaine de minutes à perdre dans le métro ou en conduisant, je vous recommande vraiment de l'écouter! Ça vaut vraiment la peine! Toutefois, toujours de façon sécuritaire si vous êtes en char! http://playtmg.libsyn.com/the-tmg-podcast-hello-gregor-performance-artist-boardgame-reviewer-my-description-not-his-joins-me-to-discuss-games-life-and-the-beach-boys-episode-039?fbclid=IwAR2PhlZBHl_GnIjsBXzX6Bfrau8Gjo0nXprANdtD9otMbpBZszfTKhJmzHM ''La victoire dans un jeu n'est qu'une mécanique comme les autres; elle ne devrait jamais être regardée comme étant le but ultime d'un jeu.'' Depuis ce temps, je me pose beaucoup cette question en tant que joueur: ''Quel est mon but quand je joue à ce jeu de société, présentement?'' Pour ma part, je joue surtout pour l'effet social que le jeu crée. J'aime quand les jeux me fâchent, non pas parce que le jeu est broche à foin, mais bien à cause que les autres joueurs me bloquent (volontairement ou involontairement) ou veulent simplement me faire réagir (parce qu'apparement, le monde trouve ça drôle me voir réagir!) Je joue aussi pour découvrir une nouvelle perspective ludique. J'aime quand le jeu offre un casse-tête (individuel ou social) excentrique et intéressant ou quand l'interaction créée artificiellement provoque des situations réelles, tangibles et concrètes entre des individus. Je crois que personnellement, je n'ai pas de oui ou de non catégorique à cette question. Je peux nommer des dizaines de jeux où je me suis fait lessivé solide mais qui restent tout de même des jeux que j'adore néanmoins. Le système de jeu m'a vraiment fait tripper et je considérais cela davantage important que la victoire ou la défaite. Et je pourrais nommer de multiples exemples de jeux qui durent entre 30 minutes et 3 heures. Quand je perds à un jeu, j'ai envie d'y rejouer et ''crack the puzzle''; quand je gagne trop facilement, je perds l'intérêt. Il n'y a qu'un seul jeu où je n'ai vraiment pas apprécié me faire péter la cenne et c'était T'zolkin (avec Capucine je crois!). En fait, on a joué une partie à 4 joueurs et on était tous nouveaux, mis à part un qui avait quelques parties dans le corps et qui avait étudié la stratégie ultime qui tue avec l'accumulation des maïs pis blablabla. Il a terminé avec quelque chose comme 120 points alors qu'on a dû accumuler nos trois scores personnels pour le battre. Quand on a terminé la partie, j'ai immédiatement vendu ma copie qui traînait chez moi. Ce n'est pas tant le fait qu'on aie perdu lamentablement, mais davantage le sentiment d'unilatéralité au niveau stratégique qui m'a dédaigné. Quand une stratégie est LA stratégie pour remporter la partie, alors ça me fait perdre beaucoup d'intérêt envers le jeu; ''the puzzle has been cracked''. JE SAIS, JE SAIS. Je dois lui laisser une autre chance. Et je le ferai. Au JAB quelqu'un?
  12. En tout cas j'ai jamais vu de toaster brûler une conversation de même!
  13. Ou peut-être tu es trop optimiste... Terraforming Mars n'a rien a voir au niveau originalité. Y a rien de plus copié collé que ce jeu là! Autrement tous les autres jeux que tu mentionne sont pas mal des exceptions à la règle. As-tu entendu parlé de Nyctophobia cette année? Ou encore de Coma Ward? Ou peut-être Ikan? Ces jeux-là, c'est du original comme sans lendemain! Mais ils sont tous passés sous le radar, à part un mini buzz indie pour Nyctophobia. Et c'est justement ça le but de la conversation: le consommateur moyen n'en veut pas du jeu original, ce pourquoi tous les jeux de minis sont toujours financés sur Kickstarter. Si ce que tu disais était si vrai, on en verrait beaucoup plus des campagnes foirer solide malgré qu'on offre des figurines, non?
  14. Il y a nécessairement une question par contre sur laquelle on devra véritablement se pencher d'ici les prochaines années selon moi et c'est notre empreinte écologique au niveau du jeu. On commence à se pencher là-dessus dans plusieurs autres industries, mais parce que là, le jeu est directement relié au domaine du ludique, j'ai l'impression qu'on la met de côté parce que ça nous demanderait de couper dans notre plaisir personnel. Et je vois déjà du monde argumenter sur "ouin mais toi, jelsepa, tu consomme du Nutella faque t'es pas mieux, man!" Premièrement, non j'en consomme pas. Deuxièmement, l'argument de "ouin mais toi t'es pas mieux!" est directement relié aux mécanismes de défense parce qu'on sent que ça nous vise. Troisièmement, on va revenir au sujet du jeu et de la surproduction, ok? On commence à se conscientiser face à pleins de situations nocives au niveau environnemental, mais comment est-ce que ça se transmet dans le hobby du jeu? Par la surconsommation? Par la surproduction? C'est bien beau toujours dicter la fameuse loi du marché "personne t'oblige à consommer faque arrête d'en faire un plat, man!" mais ça reste néanmoins que l'économie du jeu est de plus en plus forte au détriment de plusieurs choses. Selon moi, l'argument de la loi de l'offre et la demande est d'ailleurs très peu valable dans une discussion comme celle-ci. La valeur d'un produit n'a rien à voir avec sa santé financière. McDonald's se porte très bien financièrement, mais l'humain et sa santé pourraient fort probablement bénéficier de l'éradication de cette multinationale. Le questionnement de la créativité est légitime selon moi, et c'est un peu se leurrer que de dire que le débat dépend seulement d'une question économique. Parlant de surconsommation et de surproduction, avez-vous acheté quelque chose en ce Black Friday? Était-ce par nécessité ou par opulence? C'est correct de se dire surconsommateur de jeux, et qu'on encourage l'industrie dans cette direction là. Mais malheureusement, on n'ose pas trop se l'avouer parce que ça fait mal d'être confronté à cette vérité...
×