Jump to content

Achats février 2023


marcc

Recommended Posts

Bon, moi aussi j'ai encouragé M. Tardif en me procurant Earth. Je vais essayer une nouveauté hypée en même temps que tout le monde (oh my gawd!)

 

J'ai aussi commandé un vieux jeu old school de Knizia: Das Lezte Paradies. Ce qui m'a attiré? La note de 5.9/10 de bgg. LOL. Ben non! C'est les enchères de type Vickrey que je n'ai jamais vu avant dans un jeu!

 

Finalement, j'ai réussi à faire un échange avec un de mes jeux pour obtenir Power Struggle. Apparemment que c'est très unique et particulier. J'ai très hâte de voir comment le tout se déroule. Les pouvoirs spéciaux de chaque département me font penser un peu à Tammany Hall en fait!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Jelsépa a dit :

 

Finalement, j'ai réussi à faire un échange avec un de mes jeux pour obtenir Power Struggle. Apparemment que c'est très unique et particulier. J'ai très hâte de voir comment le tout se déroule. Les pouvoirs spéciaux de chaque département me font penser un peu à Tammany Hall en fait!

Ah, j’aime beaucoup ce jeu. Assez particulier et différent avec un thème que j’aime bien.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Happytchou a dit :

 

Sur le site de InsideUpGames ? Si oui, disponible en français ou seulement en anglais ?

En fait, j'utilise Board Game Oracle qui liste différentes boutiques selon le pays de ton choix, et sa disponibilité en fonction des prix affichés.

 

Vraiment utile, surtout quand tu cherches des jeux très difficiles à trouver ou quand les stocks des boutiques les plus populaires se vident rapidement!

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Jelsépa a dit :

En fait, j'utilise Board Game Oracle qui liste différentes boutiques selon le pays de ton choix, et sa disponibilité en fonction des prix affichés.

 

Vraiment utile, surtout quand tu cherches des jeux très difficiles à trouver ou quand les stocks des boutiques les plus populaires se vident rapidement!

 

Ouaip, petit site bien pratique !  On peut aussi y importer les jeux de sa wishlist BGG et voir les stocks et meilleurs prix pour chacun.  Il y a plus de boutiques canadiennes/québécoises de listées qu'au temps de son ancêtre, BoardGamePrices (qui avait été acheté par BoardGameAtlas qui l'avait rendu payant).  BGO est aussi pratique comme petite visite quotidienne pour voir les meilleurs "Daily Price Drops".

Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, Jelsépa said:

Des petites commandes qui vont bientôt arriver de mon côté!

 

Dolmengötter

Vino (un jeu de l'auteur de Franchise; un euro vicious à souhait)

Clans (de Colovini, l'auteur le plus sous-estimé dans le jeu!)

Et je convoite Sutter's Mill aussi...

Sutter mill excellent!! Rien vu d’autre qui lui ressemble.  Et colovini..homme de goût cher ami 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, unity a dit :

Sutter mill excellent!! Rien vu d’autre qui lui ressemble.  Et colovini..homme de goût cher ami 

 

Je ne suis pas trop famillier avec l'oeuvre de Colovini.  J'ai joué à Clans que j'ai trouvé très bon.  Sinon, j'ai aussi essayé Cartagena, Atlantis, Mount Drago et Corsari qui étaient des jeux corrects, mais rien pour écrire à sa mère.  Donc, ma question : c'est quoi les jeux qui ont fait sa réputation ?

Link to comment
Share on other sites

Cartagena demeure sa vache à lait. Le jeu a été réédité 5 fois depuis sa première parution en 2000. 

C'est aussi un jeu qui a établi la signature de l'auteur: la simplicité déconcertante et accessible avec une petite mécanique souvent originale, bien maligne et captivante.

 

Colovini fut l'apprenti de Randolph, le modèle à suivre de bien des auteurs à succès d'aujourd'hui.  Wolfgang Kramer et Bruno Cathala notamment ont déjà verbalisé que ce l'était pour eux. Mais c'est Colovini qui reste le plus étroitement associé au père de notre hobby.

 

Parmi les jeux autre que Cartagena qui ont fait le nom de Colovini, on trouve ceux-ci :

 

Carolus Magnus (récemment réédité sous Eryantis) : une merveille parmi les jeux de majorité, qui s'est rendu parmi les finalistes du Spiel des Jahres 2000 et qui nous pose de constants dilemmes : voulez-vous être majoritaire dans un terrtioire ou voulez-vous être majoritaire dans une couleur de pion pour en prendre le contrôle....et éventuellement être majoiritaire dans un territoire mais plus dans l'autre!

 

Masons (récemment réédité sous Castello Methoni) : une refonte de Carolus Magnus en jeu de terrtoires cette fois, où le principe de contrôle des couleurs de pions fut troqué pour la pose de murs afin de créer des divisions. 

 

Heul Doch! Mau Mau! (récemment réédité sous Disney Vilains) : le jeu du 8 (ou du Uno) revisité par Colovini, où les joueurs doivent plutôt jouer sur une pile personnelle devant eux au lieu d'une pile au centre. La twist? Si vous avez une carte qui est jouable sur la pile d'un de vos deux voisins, vous êtes obligé de la jouer sur l'une ou l'autre de ces piles et ainsi leur donner des points (égal à la valeur de la carte jouée en fin de partie). À moins bien sûr que vous décidiez de jouer cette même carte à l'envers sur votre pile... ce qui, en plus de ne pas donner de points à un voisin, vous permettra de jouer n'importe quelle carte sur votre pile au prochain tour. Mais ce qui aussi vous enleverra des points en fin de partie : le total de toutes les cartes jouées à l'envers dans votre pile élimine toutes les cartes de même valeur que ce total (ex. 4 cartes à l'envers enlève toutes vos cartes à 4 points!).

 

Think Str8! (récemment réédité sous The Lost Code) : l'hommage de Colovini à Randolph, il s'agit d'une variante de l'excellent Code 777 qui est toute aussi bonne que le jeu qui l'a inspiré. Pour ceux et celles qui ne connaissez pas Code 777, il faut identifier, à l'aide de réponses aux questions entendues par les adversaires,  une série de 3 chiffres posés devant vous et  faces visibles seulement des autres joueurs. Au fameux jeu d'induction de son maître, Colovini a ajouté une couche de gestion de risque. Comme dans Code 777, il faut trouver des numéros devant soi que tous les adversaires voient. Mais ici, on peut jouer avec les approximations et tenter de trouver si nos numéros se situent dans une intervalle choisie.

 

Par exemple : un joueur doit deviner les numéros 2, 2, 3, 4, 5 et 6. Les couleurs respectives de ces numéros sont bleu, vert, jaune, mauve, rouge et gris. Trois dés affichant des couleurs sont lancés et on obtient jaune, rouge et gris. Le joueur doit alors tenter de trouver son numéro jaune (3), rouge (5) et gris (6). Pour ce faire, il choisira une réglette couvrant une série de numéros en ordre ascendant de 1 à 21. Le joueur devra deviner si la somme de ses numéros jaune, rouge et gris se situe dans l'envergure couverte par sa réglette choisie. Ici, la somme à trouver (3+5+6) serait de 14. En plaçant sa réglette choisie sur les numéros 10 à 15, ses adversaires devront lui dire qu'effectivement, la somme de ses numéros jaune, rouge et gris se retrouve dans les numéros couverts par sa réglette. Comme la réglette choisie était plutôt longue (couvre 6 numéros), elle sera moins payante (1 point ici) que si le joueur s'était risqué avec une réglette plus courte couvrant 2 numéros (rapportant plutôt 4 points). À la fin de la partie (après un nombre de tours déterminés), les joueurs doivent trouver précisément leur numéros pour marquer des points bonis.

 

 

Et bien sûr, il y a aussi les jeux que Colovini a co-créés avec d'autres auteurs de renom :

 

avec Randolph Inkognito (réédité 5 fois depuis sa première parution en 1988)

avec Faidutti : Vabanque (réédité 3 fois depuis sa première parution en 2001)

avec Schacht : Magna Grecia (pas de réédition mais en mériterait une!)

 

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...