Jump to content

Phoenixio

Membres
  • Content Count

    3,825
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    35

Phoenixio last won the day on March 13

Phoenixio had the most liked content!

About Phoenixio

  • Rank
    Membre "Incurable"
  • Birthday 07/06/1989

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Calgary

Recent Profile Visitors

10,750 profile views
  1. On va commencer une campagne de Starfinder. Beaucoup de choix, mais c'est un peu complexe aussi à date, à lire les trucs de personnages. Mais ça doit rocker avec quelqu'un qui connait bien le setting.
  2. Ca dépend entièrement des préférences du DM, et potentiellement des goûts des joueurs. Si le DM est vraiment investi dans quelque chose qu'il aime, alors c'est plus facile de vendre aux joueurs ce qui se passe. En terme de mécaniques, malheureusement le DM doit passer à travers tout ce qui lui semble intéressant et choisir ce qu'il voit comme plus adéquat. Il n'y a pas vraiment de raccourci pour ça. À moins d'être un DM de carrière, c'est assez rare d'avoir des DM qui connaissent 2-3 par thème, ça fait beaucoup de petits détails à retenir. Personnellement, j'évite les scénario préfaits. Ils enlèvent toute illusion de choix dans une campagne, puisque tout est pré-écrit et très linéaire. Je laisse toujours des opportunités à mes joueurs de carrément abandonner ce qu'ils font pour aller ailleurs, et ça c'est le genre de fluïdité qu'il n'y a pas toujours dans des scénario bien écrits. Certes ils viennent aussi avec des avantages, comme des ennemis pré-faits et une liste de skills intéressants, mais avec un peu de travail et une certaine connaissance du jeu choisi, c'est bien peu difficile à faire soi-même. Si la versatilité t'intéresse, tu pourrais regarder dans la direction de Genesys. C'est très orienté vers l'histoire, mais il y a moyen de faire des scènes de combat aussi, avec un certain niveau de détail. Et la force de Genesys, c'est que ce sont des règles génériques te permettant de les implémenter dans ton propre univers. Donc si t'as une vision particulière que tu ne retrouves pas exactement dans les autres, jètes-y un coup d'oeil.
  3. J'pensais que t'allais parler de comment certains éditeurs comme Lucky Duck qui ont fait des dons à des organismes de santé, mais bon... Des scénario gratuits ou des print&play, c'est presque le même impact
  4. En fait ce n'est pas entièrement objectif non plus. Mes jeux préférés que je pense bien ficelés se méritent des 10. Si mon intérêt ou la qualité du jeu n'est pas au rendez-vous, la note baisse. Donc ça approche les deux aspects. Ainsi le meilleur des jeux d'une catégorie que je n'aime pas pourrait quand même se ramasser un 7-8 environ, mais les trois derniers points sont inaccessibles par complet manque d'intérêt. Pareillement, un jeu que j'aime beaucoup, mais qui est broken, ne se ramassera pas plus qu'un 7-8 non plus. Si je prend des exemples, disons Kanban. Clairement pas mon style de jeu, mais je serais méchant de baisser sa note et de le mettre au même rang qu'Ulm. Clairement Kanban est mieux ficelé, approche un peu tout ce qui se fait dans l'euro, a un beau design et un thème original, et mérite donc quelques points de plus qu'Ulm. De l'autre côté, un jeu comme The Binding of Isaac: Four Souls est un jeu qui m'accroche beaucoup par le thème, la simplicité, les combo... mais il est clairement broken parfois et vraiment inégal entre les joueurs à cause de la chance. T'as des parties où un joueur domine, alors que d'autres où ça s'étire. Ce serait bizare de ne pas récompenser les aspects que j'aime, mais ce serait de l'hérésie de mettre un 10 là dessus alors que clairement le jeu n'est pas à la hauteur d'autres jeux du genre qui offrent des expériences similaires, comme disons Oceans.
  5. Autre exemple: admettons un jeu comme Ulm. Ce n'est rien de spécial, ça fonctionne, les gens peuvent y prendre plaisir. Je lui donne un 5 ou un 6. Mais ai-je envie d'y jouer? Absolument pas. Je pourrais ne jamais y rejouer de ma vie que je n'en aurais aucun regret. Tout simplement car je reconnais ce que le jeu peut faire, et que certains pourraient apprécier, mais c'est entièrement en dehors de mes goûts habituels et c'est du fait et refait. Je retrouve un plaisir similaire (et supérieur) dans d'autres jeux utilisant les même mécaniques. Donc dans ce cas encore, difficile de dire que ma note représente à quel point j'ai envie d'y jouer. Ceci dit, à part ce genre de cas non-applicables, si je me prête à l'expérience je dirais que je fitte plus à une courbe binomiale. J'ai définitivement plus envie de jouer à mes 10, mais pas deux fois plus qu'un 9. Et même des 5-6 peuvent me tenter, souvent car ce sont des fillers, des jeux rapides, ou des jeux que mon groupe apprécie (et il n'y a pas ce sentiment que les gens se forcent à y jouer).
  6. Parce que si c'est quelqu'un d'autre qui le fait, ou si j'ai de l'aide, ça ne me dérange pas Je ne sais pas, à mes yeux je préfère juger le jeu pour l'expérience de jeu. C'est un peu comme ceux qui disent que le look n'influence pas leur note d'une bonne mécanique: ben à mes yeux, un setup n'influence pas mon appréciation du look et de la mécanique. Surtout avec mon apréciation générale des jeux-vidéo, je suis conscient que plusieurs mécaniques des jeux de société poussent un peu et seraient quasiment mieux en mode digital à cause des manipulations/setup. Pour ceux qui ont essayé Armello, c'en est un bon exemple. C'est un très bon jeu, mais imaginez une version carton de ça! Et pourtant ce n'est pas plus compliqué qu'un boardgame ordinaire.
  7. Je ne crois pas que note et envie de jouer soient liés aussi directement. Ça dépend trop du jeu. Je donnerais comme exemple The 7th Continent qui pour moi est un excellent jeu qui donne un excellent feeling d'exploration, que je notterais entre 9 et 10, mais pour lequel il me faut un certain niveau d'énergie pour jouer tellement le setup me gosse (et surtout le rangement). Donc mon envie d'y jouer est influencée par certaines propriétés du jeu, sans pour autant affecter la qualité du jeu en soi.
  8. C'est correct. On n'a pas détesté, mais c'est random. Et les puzzles sont loins de ce qu'on retrouve dans les séries d'escape rooms. Tant qu'on ne s'attend pas à trop, c'est jouable et appréciable.
  9. Pour y avoir joué beaucoup, je dirais que ça arrive souvent que plusieurs joueurs approchent les conditions de victoire en même temps. Ce qui va décider du vainqueur, c'est à quel point les joueurs se préparent pour leur tour final. Il faut parfois s'arranger et négocier pour avoir un premier choix, essayer de cacher son jeu un peu, avoir des troupes juste aux bons endroits, etc. Et c'est souvent comment se déroule l'avant-dernier tour qui décide comment va se dérouler le tout dernier. Je n'ai joué qu'une seule fois à la nouvelle version, mais dans l'ancienne, j'avais tendence à suggérer d'augmenter la difficulté d'une des conditions de victoire: se ramasser 5 cartes héros/merveilles au lieu de 4. Ça rend l'option pyramide plus accessible, et ça ralonge juste assez la partie pour voir les gros tours avec plein de manoeuvres. Sinon ça peut se finir assez vite, surtout si Carthage est laissée à elle seule.
  10. Oui en effet ce sont des environnement virtuels. De souvenir, Tabletopia a quelques automatismes dans ses modules, mais c'est plus rares sur Tabletop Simulator, où c'est une simulation de manipulation. Mais bon, ce sont des plateformes très peu limitées, contrairement à d'autres sites dédiés qui vont faire une bonne job sur un jeu avec automatismes et AI, mais qui n'auront pas la même sélection. Et puis les deux plateformes en question donnent une expérience similaire à un vrai jeu de société, avec les manipulations. À chacun ses goûts, mais ça répond bien au sujet initial, et c'est ce que mon groupe utilise dans les cas où les rencontres en personne ne fonctionnent pas.
  11. Ça fait longtemps que je n'ai pas utilisé Tabletopia, mais c'est possible que certains jeux soient payants dessus. Au moins c'est possible de l'ouvrir et de voir ce qu'il y a de gratuit. Et la qualité était supérieure à mes yeux, contrairement à Tabletop Simulator qui était trop ouvert et difficile à manipuler parfois.
  12. Tabletopia et Tabletop Simulator sont probablement tes meilleurs chances. Le premier est gratuit et légal, le second est payant mais contient plus de jeux... mais pas tout le temps légal. Je ne sais pas lesquels des deux ont les jeux que tu cherches, mais ce sont de bonnes plateformes pour les jeux de sociétés virtualisés. Si tu cherches quelque chose de très précis, parfois les jeux ont leur propre app. J'aurais cru que Dominion entrerait dans cette catégorie. Celle de Race for the Galaxy est pas mal, pareil pour Neuroshima Hex!
  13. Je souhaitais limiter un peu mes achats non-essentiels pendant l'isolement au cas où cet argent serait nécessaire pour une urgence, mais bon, il fallait qu'un des rares jeux que j'attendais sorte sur Kickstarter: Ça fait longtemps que je l'ai en vu. Est-ce que des gens ici ont joué à la première édition? J'aimerais avoir des avis avant de me décider. J'aime beaucoup les jeux à la Battlestar Galactica avec un/des traitres qui ont un certain pouvoir contre les autres, et j'ai l'impression que celui-là intègre bien ce genre de paranoïa. J'ai ma sécurité financière à coeur: est-ce que ce jeu est un must? C'est bien la seule raison pourquoi j'hésite soudainement!
  14. C'est vraiment une bonne idée! J'espère qu'ils feront tous quelque chose du genre!
  15. Le dernier Kickstarter de Everdell prétend pouvoir livrer en Mars/Avril. Ça me fait réfléchir sur les système postaux: ils vont sûrement limiter leur staff d'une manière ou d'une autre? C'est aussi plus risqué pour les gens si plusieurs personnent manipulent leurs colis, dû à la longévité du virus sur des surfaces poreuses.
×
×
  • Create New...